lundi 5 juin 2017

Star Wars : l'infographie contre-attaque

A lire : A l'occasion du 40e anniversaire de la sortie de Star Wars Un nouvel espoir, aka La Guerre des étoiles à l'époque, Hachette Heroes s'enrichit d'un bel ouvrage dans sa collection Graphics : Star Wars Un nouvel espoir Story. Le premier opus de la saga, devenu l'Episode IV, est décrypté à partir d'infographies. Un superbe voyage plein de couleurs, de courbes, de chiffres et de camemberts.



L'engouement suscité par l'oeuvre de George Lucas a donné lieu à bien des analyses, jusque dans les universités. Ici, l'objectif est d'aborder Star Wars IV sous l'angle des chiffres, de la data. Et de la rendre accessible via des visuels schématisés et colorés. Du factuel donc qui n'empêche pas une subjectivité assumée puisque ces chiffres, explique l'auteur Virgile Iscan dans la préface, représentent une "compilation de souvenirs en vrac et réorganisés en graphiques parfois bien ordonnés, parfois aussi tentaculaires que l'est devenu l'univers dont Un Nouvel espoir ne faisait que gratter la surface".

De quantités, il en est beaucoup question. Les forces en présence (Empire et Rébellion), les armements (l'Etoile de la Mort abrite 1,2 million de membres d'équipage, 15.264 vaisseaux embarqués, 1 seul superlaser), les tailles des personnages (Chewie fait 2,28 m, Dark Vador 2,03 m et l'hologramme de Leia 50 cm) ou des vaisseaux (13,40 m pour le X-Wing contre 1.600 m pour le Star Destroyer)... Autant d'occasions pour les auteurs de faire des concours de viz comme sabres laser vs blasters, X-Wing vs chasseur TIE ou humains vs aliens vs droïdes.



Mais l'ouvrage ne se résume pas à un annuaire empilant les nombres. Il aborde les parcours de chaque personnage, détaille les organisations de l'Empire et de la Rébellion, dresse la liste des sales gueules à la cantina, analyse le film (périodes de repos, périodes de combat) et ses suites, compare les traductions entre 1977 et 2017 (Z-6PO redevient C-3PO), compile les répliques cultes et revient même sur les figurines. On se demande où Virgile Iscan est allé chercher tout ça ? On lui fait confiance sur la véracité des infos publiées : parce qu'on veut y croire et surtout, parce qu'on n'est pas assez spécialiste pour contester ses sources. Tout juste se bornera-t-on à lui signaler que Dark Vador est moins grand quand il enlève son casque.

Tous ces chiffres pourraient donner le tournis et rappeler avec horreur pourquoi les manuels de maths nous donnaient la nausée si ces data n'étaient aussi magnifiquement mises en images par Henri-Olivier. Lequel réussit à faire oeuvre de simplification sans amoindrir la richesse de l'univers Star Wars. La beauté de ses illustrations et de la maquette saute aux yeux, notamment grâce au grand format de l'ouvrage (360 x 290 mm, 64 pages, 19,95 euros - je vous épargne une dataviz sur le sujet). 



Ce Star Wars Un Nouvel espoir story mérite de rejoindre la bibliothèque du fan de la saga. Il passionnera également votre tonton curieux ou votre padawan de petit cousin. Que la dataviz soit avec toi.

Anderton
Enregistrer un commentaire