lundi 20 novembre 2017

La Folle aventure des Durrell : une série Corfou et fun

En DVD : Si, comme moi, vous avez loupé La Folle aventure des Durrell, diffusé en juillet sur France 3, précipitez-vous sur le double DVD édité par Koba Films. Cette série britannique, inspiré de la célèbre Trilogie de Corfou signée Gerald Durrell, est un petit bijou d'humour et de tendresse.



A l'origine de cette production de la BBC donc, trois livres écrits entre 1954 et 1973 par Gerald Durrell, naturaliste et frère de l'écrivain Lawrence Durrell. Il y raconte les années passées par sa famille dans l'île grecque, de 1935 à 1939. Et quelle famille ! Autour de Louisa, la veuve quinquagénaire exubérante, s'agitent Lawrence, le jeune adulte un poil obsédé qui veut devenir écrivain ; Leslie, l'ado obnubilé par son fusil ; Margo, l'autre ado qui se trouve stupide ; et Gerald, l'enfant passionné par tout ce qui rampe, nage ou vole. Une smala qui, ayant du mal à joindre les deux bouts à Bournemouth, quitte la pluvieuse Albion pour tenter de s'épanouir dans ce petit bout de Grèce.
 
Les livres de Gerald sont des petits bijoux dans lesquels l'auteur vit le rêve d'un enfant : libre de vagabonder, il passe ses journées à admirer la faune locale, dont il ramène de nombreux spécimens (pélican, chiens, tortues, loirs, insectes...) à la maison, transformant celle-ci en zoo. Un zoo dont les autres pensionnaires sont sa famille. Tout ce petit monde crie, pleure parfois et rit beaucoup.
 
 
Ecrite par Simon Nye, La Folle aventure des Durrell adopte le point de vue de la mère plutôt que de Gerald. Il y a d'autres différences (dans la série, Lawrence part à Corfou en célibataire alors qu'en réalité, la famille Durrell le rejoint sur l'île où il vit avec sa femme) mais l'important, c'est que l'esprit de la trilogie est totalement respecté. Le résultat est formidable : six épisodes drôles, émouvants et dépaysants. La pauvre Louisa tient le foyer avec peu de moyens, pas toujours aidée par une progéniture accaparée par la littérature, les aventures sentimentales ou les bestioles. Si les îliens sont plutôt accueillants, notamment Spiro le chauffeur de taxi qui parle fort, le choc des cultures donne lieu à quelques scènes cocasses.


 
Le casting fonctionne à la perfection, rendant chaque personnage immédiatement attachant : Keeley Hawes (Louisa), Josh O'Connor (Larry aka Lawrence, le futur auteur du Quatuor d'Alexandrie), Milo Parker (Gerry aka Gerald), Daisy Waterstone (qui ressemble à une jeune Helena Bonham Carter, ici dans le rôle de Margo aka Margaret), Callum Woodhouse (Leslie), Alexis Georgoulis (Spiro), James Cosmo (vu dans Game of Thrones et ici, dans le rôle d'un vieux loup de mer malpoli) et... Leslie Caron en comtesse. 
 
Belle reconstitution d'époque, mise en valeur par une magnifique photo à laquelle rend honneur cette édition signée Koba Films. En prime, trois courts bonus sur le tournage, les personnages et l'adaptation des livres. Une série feel-good à regarder en famille. 
 
Anderton

Aucun commentaire: