Dossier Super Bowl

vendredi 24 décembre 2021

Le retour de Sandra Bullock : 3 raisons de découvrir Impardonnable

Impardonnable Sandra Bullock Netflix CINEBLOGYWOOD


A voir : Trois ans après Bird Box, et quelques mois avant la sortie du Secret de la cité perdue (le 23 mars 2022 au cinéma), Sandra Bullock fait son grand retour dans Impardonnable (The Unforgivable), un drame qui sonne juste, porté par un casting impeccable. Trois bonnes raisons de voir le film, disponible sur Netflix.


1) Pour la performance de Sandra Bullock

La "Girl Next Door" de l’Amérique, habituée des comédies mais aussi des rôles plus ardus (Calculs Meurtriers, Gravity), campe ici une femme tout juste sortie de prison après avoir purgé une peine de 20 ans pour un crime violent. Bien décidée à réintégrer la société au plus vite et à renouer avec son passé, elle se heurte de plein fouet à un système où l’on refuse la plupart du temps de donner une seconde chance et de pardonner.

2) Pour son casting 5 étoiles  

Le film ne serait pas ce qu’il est sans son casting : Jon Bernthal, compagnon de route de Bullock, vu notamment dans l’excellent Wind River et la série The PunisherMais aussi Vincent D’Onofrio dans le rôle de l’avocat John Ingram, et Viola Davis – que l‘on ne présente plus, récemment oscarisée pour Fences avec Denzel Washington – dans celui de sa femme.

Quant à Rob Morgan, vu récemment dans le visuellement sublime et poétique The Last Black Man in San Francisco (également sur Netflix) ou encore Mudbound, il incarne l’agent de probation de Sandra Bullock / Ruth Slater.

3) Pour son sujet et sa mise en scène 

Le fil rouge du film : peut-on réhabiliter un détenu après un crime violent ? La notion-même de seconde chance existe-t-elle ? Et à quelles conditions ? Rares sont ceux qui réussissent à réintégrer la société après une lourde peine de prison, qui plus est aux Etats-Unis. 

Même si le scénario ne cerne pas totalement son sujet ce qui est assez dommage, il esquisse quelques réalités propres au fonctionnement du système judiciaire américain et aux difficultés sociales et sociétales qui réduisent énormément les chances de s’en sortir, à travers le discours de ses différents protagonistes. Il explore également la question de la vengeance et du vigilantisme, jusqu’au point de non-retour.

La mise en scène, signée Nora Fingscheidt, et les nombreux flashbacks, distillés habilement tout au long du récit, renforcent l’intérêt du film et son impact.

 Sans être un "grand film", Impardonnable reste un bon film qui vaut le détour !

Joanna Wallace


Aucun commentaire: