Cannes 2022

dimanche 30 janvier 2022

Le Président et Miss Wade : romance à la Maison-Blanche

Le Président et Miss Wade Blu-ray CINEBLOGYWOOD


En Blu-ray et DVD : A la Maison-Blanche (The West Wing) est considéré à juste titre comme une des toutes meilleures séries des années 2000. Ces sept saisons mémorables (diffusées sur NBC entre 1999 et 2006) sont quelque part le prolongement ou l'aboutissement d'un scénario écrit par le créateur du show, Aaron Sorkin : Le Président et Miss Wade (The American President, 1995), désormais disponible en vidéo.


Alors que son premier mandat arrive bientôt à son terme, le président Andrew Shepherd cherche à assurer sa réélection. Sa popularité est au plus haut mais son administration doit gérer le vote de deux lois sensibles : une sur le contrôle des armes à feux, l'autre sur la réduction des émissions de CO2. C'est justement à ce sujet que Sydney Wade, la représentante d'un puissant lobby, se rend à la Maison-Blanche. Le président est séduit par son franc-parler et sa beauté. Veuf et père d'une adolescente, Andrew Shepherd invite la jeune femme à dîner. Ses adversaires comptent bien l'attaquer sur le thème des valeurs familiales.

Dès le générique, le ton est donné. Les crédits apparaissent sur fond de portraits de grands présidents américains et de sculptures qui ornent les pièces de la Maison-Blanche. Le film de Rob Reiner glorifie la fonction suprême aux Etats-Unis, sans toutefois sombrer dans un nationalisme outrancier. On retrouve dans Le Président et Miss Wade la recette qui a fait le succès d'A la Maison-Blanche : le respect du chef de l'Etat, présenté comme le leader d'une nation et une figure morale (le président s'appelle Shepherd, littéralement "berger"), comme un homme à l'écoute de son équipe mais fondamentalement seul lorsqu'il s'agit de prendre une décision ; la vision de la politique comme vocation ; la description du fonctionnement des institutions, et notamment de la Maison-Blanche. Et cette démarche est servie par une mise en scène dynamique, qui accompagne le mouvement des personnels de la Maison-Blanche, ainsi que par un dialogue ciselé, qui associe traits d'esprit, envolées lyriques et propos pédagogiques. La première séquence voit d'ailleurs le président quitter ses appartements pour rejoindre le Bureau ovale, entraînant dans son sillage collaborateurs... et spectateurs !

Emotions et constitution

Sorkin ayant écrit une comédie romantique, l'amour entre le président et l'activiste donne lieu à des scènes incontournables de la rom-com : les bévues et quiproquos que provoque la différence de statuts entre deux personnalités très tranchées (l'homme de pouvoir et la femme indépendante et déterminée), la difficulté à trouver des moments d'intimité, la découverte d'un monde opulent hors de portée du commun des mortels, une soirée fastueuse où le duo va danser et révéler son amour aux yeux du monde... Le scénariste intègre ces passages obligés dans le contexte politique, avec beaucoup d'intelligence et d'humour. Ainsi, alors qu'Andrew et Sydney s'apprêtent à faire l'amour pour la première fois, le président perd un peu de ses moyens et se sent obligé de préciser que l'expression "l'homme le plus puissant du monde" se réfère à sa fonction !

Pour autant, Sorkin parvient à mener de front cette histoire d'amour et la description du quotidien d'un homme amené à gouverner, et donc à faire des compromis. Un homme qui ne peut avoir une vie normale. Et le scénariste pourra ainsi laisser le président s'exprimer face à la presse et face caméra pour expliquer que la politique n'est pas une arène où tout est permis. Un discours plus que jamais d'actualité.

Casting présidentiel

Michael Douglas incarne le président avec beaucoup de dignité, ce qui rend d'autant plus touchants et parfois drôles ses moments de faiblesse ou de doute. Annette Bening est radieuse mais ne se contente pas de jouer de son charme : elle se révèle drôle dans les scènes de comédie et touchante dans les moments plus dramatiques. Martin Sheen interprète pour sa part A.J. McInerney, le bras droit du président... avant d'endosser le costume du chef d'Etat dans A la Maison-Blanche, tandis que Michael J. Fox campe un conseiller présidentiel à la franchise et à la détermination sans faille - comme on en croisera d'autres dans la série. Un rôle qu'il reprendra d'ailleurs avec succès dans la série comique Spin City.  

Evoquons également la présence au casting d'Anna Deveare Smith, qui jouera également dans A la Maison-Blanche, de Wendie Malick (Dream On) et de Richard Dreyfuss, dans le rôle d'un sénateur prêt à toutes les bassesses pour s'en prendre au président. C'est d'ailleurs l'un des petits reproches que je fais à Sorkin : celui de ne pas avoir plus développé ce "méchant". On attend une confrontation finale, qui n'aura pas lieu. Je trouve par ailleurs que le coup de foudre présidentiel pour Miss Wade arrive un peu vite. Mais sinon, cette comédie romantique, intelligente, drôle et enlevée, tient toutes ses promesses. Rob Reiner est un cinéaste doué qui nous offre une mise en scène à la fois élégante et rythmée. Il apparaît d'ailleurs dans un entretien en bonus du Blu-ray. Rimini Editions propose un deuxième bon supplément dans lequel Mathieu Demaure, spécialiste d'Aaron Sorkin, revient longuement sur la carrière du scénariste ainsi que sur ce film et la célèbre série qu'il inspirera.

Cela fait du bien de regarder Le Président et Miss Wade, en particulier à une époque où la démocratie est rongée par le cynisme, la défiance et la manipulation.

Anderton



Aucun commentaire: