Belmondo : films, anecdotes...

dimanche 20 mai 2007

DiCaprio à Cannes : marches vertes sur tapis rouge

On connaissait la fibre écolo de Leonardo. Son soutien sans faille pour l'action d'Al Gore.
Et bien l'admiration s'est transformée en inspiration et l'acteur a décidé de se lancer à son tour dans un film de prise de conscience écologique, The 11th Hour, dont il est coproducteur, coscénariste et narrateur.
Leila Connors Petersen et Nadia Connors (à ses côtés sur la photo) en sont les réalistarices. La sortie américaine est prévue pour l'automne 2007. En voici un extrait.
Comme Une Vérité qui Dérange, le film a été présenté hors compét à Cannes. "J'essaie de vivre d'une manière respectueuse de l'environnement", a expliqué DiCaprio, évoquant l'installation de panneaux solaires sur sa maison, l'utilisation d'une voiture hybride et dans tous ses actes au quotidien.
L'Atlantique en train
Les journalistes étant mesquins (c'est bien connu), il y en a un qui lui a demandé comment il était venu à Cannes. Ce qui a énervé le comédien : "Oui, j'ai traversé l'Atlantique en train", a-t-il ironisé avant de préciser qu'il avait pris un vol commercial.
"Il ne faut pas tirer sur le messager, si vous voulez attaquer quelqu'un sur sa façon de vivre, parlons des sociétés pétrolières à travers le monde", a encore pointé Leo, qui décidément l'a eu mauvaise. Il en a profité pour rendre hommage à Al Gore et à l'impact d'Une Vérité qui Dérange avant de lancer quelques scuds sur Bush qui a "très peu fait pour l'environnement". Le président américain devrait s'en prendre à nouveau quelques uns dans les dents avec la présentation cannoise de Sicko, le dernier brûlot de Michael Moore.
Anderton
PS : Parmi les liens sympas sur Cannes, j'ai omis de mentionner le diaporama quotidien du Figaro Madame. C'est people et glamour mais c'est aussi ça, Cannes.

Aucun commentaire: