Cannes 2022

samedi 14 mai 2011

Minuit à Paris : Inception selon Woody Allen


En salles : Gil (Owen Wilson), un Américain en voyage à Paris, est sur le point d'épouser Inez (Rachel McAdams). Alors qu'il est en proie au doute sur ses qualités créatrices d'auteur littéraire, il fait chaque nuit d'étranges rencontres dans cette ville enchanteresse.

Minuit à Paris (Midnight in Paris), le nouveau film de Woody Allen, est comme souvent bavard et élitiste. Il commence par une longue voix off sur le générique et ne s'arrête plus de causer. Un hommage pas vraiment à Paris mais plutôt à tous ceux qui ont fait "l'âge d'or" d'une époque révolue. A travers son personnage principal (splendide Owen Wilson), Woody nous fait presque regretter le temps passé.


Evasion et réflexion

On attendait beaucoup des apparitions de la première dame de France, Carla Bruni-Sarkozy. On peut en effet parler de courtes apparitions mais jouées avec justesse dans le rôle d'un guide touristique pleine de sagesse.

Au fil de ses rencontres, Gil croise Ernest Hemingway, Scott Fitzgerald, Cole Porter ou Henri Toulouse-Lautrec. Ils ont chacun marqué leur époque de leur brillantissime talent. N'y a-t-il donc plus personne d'admirable aujourd'hui ? Dans ce film, la philosophie et l'absurde sont au rendez-vous et nous font parfois sourire, et même quelque fois rire. Notre vie morose nous pousse à nous évader en rêve. Woody Allen verrait-il notre époque aussi austère pour vouloir à ce point revenir en arrière ?

Etait-ce forcément mieux avant ? C'est la réflexion que le réalisateur nous invite à méditer. Un vrai casse-tête à la Inception.

Mrs Peel

Aucun commentaire: