Belmondo : films, anecdotes...

dimanche 16 septembre 2018

Jean Gabin, réincarnation d'un noble florentin

Artistes : En cette dernière Journée du patrimoine 2018, je voudrais partager avec vous une découverte lors d'un de mes voyages en Italie (découvrez notre dossier). A la Galerie des Offices, à Florence, je suis tombé sur un tableau dont l'un des personnages n'était autre que... Jean Gabin !


Le tableau en question s'appelle Adoration des mages (Adorazione dei Magi, 1496), peint par Filippino Lippi. Les personnages représentés avaient  souvent les traits des nobles de l'époque. Gabin, le titi parisien, l'enfant de Mériel, serait-il le descendant d'un notable toscan (hypothèse 1) ? L'oeuvre devait prendre place au couvent San Donato à Scopeto, en remplacement de celle que Léonard de Vinci avait laissé inachevée à son départ pour Milan. 



Lippi était un élève de Botticelli, qui avait lui-même représenté Cate Blanchett sur plusieurs de ses tableaux (la preuve ici). Ajoutez à cela la représentation d'un Gremlin sur une fresque du Palais Pitti et c'est à se demander (hypothèse 2) si ce bon vieux Leonardo n'avait pas inventé dans la cité toscane une machine à voyager dans le temps. 

Anderton

Aucun commentaire: