CANNES 2024

lundi 31 octobre 2022

Comics : épouvante et gore pour Halloween

Refrigerator full of heads Celui que tu aimes dans les ténèbres BD comics CINEBLOGYWOOD

A lire : C'est aujourd'hui Halloween. il vous reste quelques heures pour foncer en librairie et mettre le grappin sur deux comics aux titres à rallonge, publiés par Urban Comics, dans l'esprit de cette horrifiante journée. Refrigerator full of heads mise sur le fun et le gore tandis que Celui que tu aimes dans les ténèbres instaure un climat d'épouvante dont l'acmé est tout aussi sanguinolente.

Refrigerator full of heads - Rio Youers & Tom Fowler

Ce réfrigérateur plein de tête est la suite du panier plein de têtes, Basketful of heads écrit par Joe Hill (le fils de Stephen King) et dessiné par Leomacs. Une BD dont on avait apprécié l'originalité associée à un hommage assumé aux films d'horreur des années 1980. Le pitch : une hache viking doté de pouvoirs permet à celui qui s'en sert de trancher tout ce qui passe à portée de bras. Fun fact : les têtes décapitées continuent à vivre, penser, parler ! L'arme avait fini au fond de la mer, dans la baie de Brody Island. 

Dans cette suite (qui peut s'apprécier sans avoir lu le tome 1 mais c'est quand même passer à côté d'un bon album), on retrouve un couple de touristes, un gang de bikers, un nouveau shérif, un cerf, un grand requin blanc, d'autres armes vikings, des sortilèges. Et du sang, beaucoup, beaucoup de sang. Youers et Fowler poursuivent dans la même veine que leurs prédécesseurs, mais une veine fémorale. Les références ne sont plus tant John Carpenter que Sam Raimi période Evil Dead ou Stuart Gordon. En résumé, ça tranche, ça gicle et ça part loin dans le délire jusqu'à un final dantesque. Les séquences trash succèdent aux séquences gore. On sent que les auteurs se sont lâchés avec jubilation, sans se prendre au sérieux mais avec l'application de fans de films d'horreur qui font hurler d'effroi ou de dégoût et marrer tout à la fois. Dans le genre, l'album est très réussi.

Celui que tu aimes dans les ténèbres - Skottie Young & Jorge Corona

Autre album, autre ambiance. Une jeune artiste peintre s'installe dans une vieille bâtisse pour retrouver l'inspiration qui lui fait défaut ces derniers temps. Elle ne croit pas aux rumeurs qui disent la baraque hantée. Elle s'en amuserait même, si elle ne commençait pas à sentir une présence. Peut-être qu'elle boit trop de vin ? Reste que loin d'être apeurée, elle cherche à entrer en contact avec l'hôte invisible des lieux.

Auteur de la série Middlewest, le duo instaure une atmosphère inquiétante et perturbante qui aurait pu donner lieu à une romcom à la Ghost. Mais plus que l'influence de Jerry Zucker, c'est celle de Stephen King qui imprègne les pages de cet album. La tension sourde devient progressivement suffocante. Les planches, parfois sans une ligne de dialogues, trempent dans les ténèbres (magnifique usage des couleurs par Jean-François Beaulieu). Amour et mort ne font pas bon ménage. Le malaise gonfle avant d'exploser dans un final terrifiant.

Ces deux excellentes BD bénéficient de magnifiques éditions, avec en bonus galeries de couvertures et carnets de croquis. Impeccable pour terminer la soirée en frissonnant de plaisir... et de peur. 

 Anderton


Aucun commentaire: