A LA UNE

vendredi 3 janvier 2014

La Terre du Milieu au cinéma : You Tolkien to Me ?



Artistes : S'il n'était pas mort, J.R.R. Tolkien aurait en ce 3 janvier 2013 121 ans. Une broutille pour un habitant à pieds velus ou à oreilles pointues de la Terre du Milieu. Avant que Peter Jackson réalise l'adaptation des deux oeuvres phares de l'écrivain britannique, les projets pour mettre en scène Le Seigneur des Anneaux ont été de célèbres serpents de mer du 7e art.


Parmi les nombreux projets inaboutis, citons celui des Beatles à la fin des années 1960. John Lennon était fond sur le coup. Son idée était d'incarner Gollum tandis que Paul McCartney aurait interprété Frodon, Ringo Starr le brave Sam et George Harrison Gandalf ! C'est en tout cas ce que McCartney avait indiqué à Peter Jackson en 2002, selon CNN. Certaines sources ajoutent que Stanley Kubrick avait même été approché mais qu'il aurait jeté l'éponge devant l'ampleur du projet. Surtout, Tolkien, qui détenait encore les droits de son oeuvre, n'appréciait guère les Beatles et les scènes d'hystérie qu'ils suscitaient sur leur passage. Et le fait que, dans le monde, les hippies fumeurs d'herbe se soient identifiés aux Hobbits, faisant de la trilogie l'un de leurs ouvrages cultes, n'arrangeait rien. J.R.R. a donc mordorisé ce projet bien barré. Dommage. Comme l'avait fait remarquer Peter Jackson, "il y aurait probablement eu de bonnes chansons tirées de l'album"...

Frodon se tape Galadriel

Au début des années 1970, c'est John Boorman qui a repris à son compte le projet d'adaptation. Un film pour les adapter tous (je parle des trois tomes de LOTR). Le script de Boorman a notamment pour caractéristique de comporter davantage d'interactions sexuelles entre les personnages - Frodon se tape Galadriel. Bon, en même temps, on est dans les années peace and love, free sex, drugs and rock'n'roll. Je ne sais pas si Tolkien en a fait tomber sa pipe avant de la casser pour de bon en 1973, toujours est-il que le projet est abandonné car trop cher. La préprod et les recherches menées par le cinéaste ne sont pas pour autant perdues : elles lui ont servi à réaliser Excalibur.

C'est finalement sous la forme d'un dessin animé que Le Seigneur des Anneaux sortira sur grand écran en 1978. Ralph Bakshi prévoit une adaptation en deux parties. Malgré un relatif succès au box-office, United Artists refusa de produire la deuxième partie. D'où une oeuvre inachevée, pas toujours bien foutue d'ailleurs, à laquelle se raccrocheront les fans pendant de nombreuses années. Jusqu'à ce que Peter Jackson bataille ferme avec Miramax puis New Line pour donner vie à sa trilogie, dont le premier opus sera projeté en 2001. Avec le succès que l'on sait.

Anderton
Enregistrer un commentaire