Dossier

mardi 7 janvier 2014

Mort de Run Run Shaw : kung fu, Shaolin et VHS


Artistes : Run Run Shaw est mort. Il avait 106 ans. L'homme avait fondé avec ses frères le studio Shaw Brothers, à Hong Kong. Comme beaucoup de cinéphages, j'ai découvert ce studio mythique dans les années 1980, à l'époque où la boutique la plus fréquentée était le vidéoclub du quartier. 

Dans le sillon des films de Bruce Lee et de Jackie Chan (produits par le concurrent Raymond Chow et son studio Golden Harvest), les éditeurs vidéos ressortaient en versions souvent mal doublées les trésors méconnus des films de kung fu. Un genre initié par les Shaw Brothers. Ce sont eux qui ont aussi fait connaître à l'Occident les moines de Shaolin, à travers une trilogie devenue culte qui rassemble La 36ème Chambre de Shaolin (1978), Retour à la 36ème Chambre (1980) et Les Disciples de la 36ème Chambre (1985).

A la fin des années 1970, l'élève Chow devait dépasser les maîtres Shaw, avec qui il avait débuté sa carrière. Reste que leurs productions ont fortement marqué Quentin Tarantino et les rappeurs du Wu Tang, entre autres. Leurs studios et leur chaîne de télé TVB ont également permis à John Woo, Wong Kar Wai et Chow Yun Fat de lancer leurs carrières. Run Run Shaw a par ailleurs coproduit quelques films Occidentaux, notamment le film catastrophe Meteor (1979), avec Sean Connery, et Blade Runner (1982), comme le souligne l'article du Guardian.

Je suis loin d'être un grand connaisseur des Shaw Brothers, dont plusieurs oeuvres sont aujourd'hui éditées chez Wild Side. Je vous invite d'ailleurs à lire le bon papier publié sur dvdclassik. Mais pour moi, les Shaw Brothers, cela restera toujours un logo pompé sur celui de la Warner et des films dans lesquels le kung-fu est un ballet virtuose.

Anderton

Enregistrer un commentaire