A LA UNE

jeudi 17 septembre 2015

Terror Live : un thriller anar décapant


En DVD et Blu-ray : Alors que les événements de janvier 2015 sont encore dans toutes les mémoires, Terror Live, thriller coréen de Kim Byung-Woo, apporte un regard décapant sur le terrorisme et sa couverture médiatique. 


Un ex-présentateur vedette du JT, désormais placardisé, anime mollement une émission radio où les auditeurs ont la parole. Quand le journaliste coupe le micro à l'un d'eux qui monopolise l'antenne, ce dernier annonce qu'il va commettre un attentat en rétorsion. Et quelques minutes plus tard, un pont de Séoul explose. Flairant le scoop du siècle, le journaliste fait venir les caméras dans son studio et couvre l'événement en direct alors que le terroriste reprend contact. Débute alors un bras de fer en direct : le journaliste tente de raisonner le terroriste, lequel poursuit ses menaces.

Ce qui est formidable dans ce thriller, c'est qu'il mélange les genres : le film de huis clos au suspense pesant et le film catastrophe spectaculaire. Le tout, en respectant les trois unités du théâtre classique : unité de lieu, unité de temps et unité d'action. Mais ce n'est pas sa seule qualité : Terror Live mélange aussi les cartes. Ici, pas de chevalier blanc face à un perfide vilain. Le journaliste, interprété par Ha Jung-Woo (vu dans The Chaser et The Agent, dont on vous avait dit le plus grand bien), s'avère cynique et manipulateur tandis que le terroriste se révèle la victime d'un système qui broie les plus pauvres. Le rapport de forces évolue, tout comme les opinions des protagonistes. Au point que le thriller prend des allures de film politique, voire contestataire. Kim Byung-Woo signe un thriller anar ! Et le plus fort, c'est qu'il ne sacrifie pas les ressorts du film d'action sur l'autel de sa diatribe contre le pouvoir. Tension et rebondissements sont au rendez-vous. Et le film ne mégote pas sur les effets spéciaux.

Une fois de plus, le cinéma sud-coréen surprend par son audace autant que par son savoir-faire. Bravo à Elephant Films de nous avoir fait découvrir cette oeuvre originale.

Anderton

Enregistrer un commentaire