Dossier

lundi 21 septembre 2015

Kirsten Dunst en Jamaïque : notre enquête


Artistes : Dans l'excellent SoFilm de septembre 2015, Kirsten Dunst est longuement interviewée alors qu'elle revient d'un séjour en Jamaïque. "On a principalement bu du rhum sur des plages de sable blanc en écoutant du Rihanna ou les albums de The Weeknd. Il y a eu du surf aussi, sur des toutes petites vagues inoffensives", déclare-t-elle au magazine. Cela te donne envie d'en savoir plus, voire d'aller, toi aussi, vivre le même trip que l'actrice américaine ? Ben, ça tombe bien, la Jamaïque, je connais et je vais te dire où la Miss a pu aller kiffer. Yeah man.



"On a principalement bu du rhum..."
Le rhum qu'elle a bu en Jamaïque, c'est probablement de l'Appleton. C'est la marque la plus populaire sur place mais il y en a d'autres : Wray and Nephew, Sangster's Conquering Lion qui joue sur la culture rasta... Pas évident de trouver ces marques en France mais la Maison Ferrand, spécialisée dans les Cognac, parcourt la Caraïbe à la recherche des meilleurs rhums et leur marque Rhum Plantation propose un rhum jamaïcain de 2001, dispo notamment chez Nicolas. Son rhum, Kirsten l'a certainement bu dans des cocktails, comme le Jamaican Mule ou le Zombie, qui a ma préférence.


A video posted by @cineblogywood on

"... sur des plages de sable blanc"
Ce n'est pas ce qui manque en Jamaïque. Kirsten pourrait parler de la plage de Negril. 



D'autant que chaqué été, s'y déroule le Dream Weekend, cinq jours de parties dignes de Spring Break. Et l'événement est sponsorisé par... Appleton !



Mais bon, Kirsten ne doit pas être amatrice de ces grands rassemblements. Elle a peut-être profité de la tranquillité de Frenchman's Cove, une plage qui offre un décor paradisiaque.



Encore que l'actrice a déclaré au Yorkshire Evening Post en 2014 : "Je veux vraiment aller à cet endroit en Jamaïque appelé GoldenEye. J'ai des amis qui y sont allés et qui ont dit que c'était très sympa". GoldenEye, c'est l'ancienne villa de Ian Fleming, l'inventeur de James Bond. Le site a été racheté par Chris Blackwell, le fondateur jamaïcain du label Island et producteur de Bob Marley. Il l'a transformé en un hôtel d'exception (lire notre article : Jamaica - Bond, James Bond, man). 

"...en écoutant du Rihanna ou les albums de The Weeknd"
Née à La Barbade, Rihanna est sensible aux rythmes jamaïcains. Même si les sound systems passent toutes sortes de musique (dancehall et reggae, r'n'b, hip hop, soul, et même pop), Kirsten a pu écouter le Man Down, qui sonne très yardie (le surnom des Jamaïcains) ou des remixes locaux de ses chansons.







"Il y a eu du surf aussi, sur des toutes petites vagues inoffensives"
La Jamaïque offre quelques spots de difficulté variable, certains étant même réservés aux surfeurs confirmés, comme le répertorie le site Wannasurf. Pour le coup, les "toutes petites vagues inoffensives" dont parle Kirsten sont certainement celles de Boston Beach, qui se trouve sur la même côte Nord que GoldenEye. Des locaux proposent des initiations  au surf payantes tandis que, de la plage, le vent apporte l'odeur de la ganja et du gros son dancehall. 



L'autre intérêt de Boston Beach, c'est son Jerk Center. Le jerk, c'est la sauce très relevée qui accompagne les grillades au feu de bois. Pour le coup, la bière (une Red Stripe, de préférence) est indispensable pour faire passer la brûlure des épices. Mais que c'est bon !



Et pendant qu'elle séjournait sur la côte Nord de la Jamaïque, Kirsten Dunst est peut-être allée à Port Antonio, où elle a descendu le paisible Rio Grande sur des radeaux en bambous. Nos deux "captains", les frères Morgan, ont bien emmené Rihanna et Sean Connery. A l'origine, ces embarcations servaient à transporter les bananes jusqu'aux cargos et c'est Errol Flynn, qui avait une maison dans le coin, qui a eu l'idée d'organiser ces paisibles descentes pour ses amis (lire notre article : Jamaica - les 400 coups d'Errol Flynn).


Vous l'avez compris, cet article reposant sur des conjectures et des supputations n'avait qu'un objectif : parler de cette île magnifique aux habitants attachants. Découvrez d'ailleurs notre dossier Jamaica sur la Jamaïque et le cinéma, de James Bond à Rasta Rockett en passant par Predator, Steven Seagal et Bob Marley.

Anderton


Enregistrer un commentaire