mercredi 30 septembre 2015

L’Etudiante et Monsieur Henri : une avant-première pour "gens normaux"

 
Buzz : Cineblogywood a assisté pour vous mardi soir à l’avant-première de L’Etudiante et Monsieur Henri, le dernier film d’Ivan Calbérac, qui sortira le 7 octobre sur nos écrans. Présent à la projection, le cinéaste a avoué que c’était sa première projection web. Mais, a-t-il ajouté, "On m’a dit que vous étiez des gens normaux !". Touchés par ce qui se voulait être un compliment, nous l’avons applaudi à tout rompre ! Bref...
 

Son casting est à l’image de son film : l’alliance des contraires. Des acteurs confirmés, Guillaume de Tonquédec, Frédérique Bel (dans un rôle très inhabituel de bourgeoise coincée et grenouille de bénitier), un monstre sacré, Claude Brasseur (lire notre lettre ouverte), et le "pari de la jeunesse et du talent" avec Noémie Schmidt, qui signe ici son premier grand rôle. Elle est fraîche et énergique à l’image de son personnage d’étudiante tout juste débarquée à Paris, déboulant tel un éléphant dans un magasin de porcelaine, dans la vie d’un vieux birbe aigri et misanthrope.
 

Ce film touche par sa sincérité (y compris dans le pacte "diabolique" entre Constante et Henri), fais rire par son humour (le coup de l’hostie-gâteau-apéritif restera dans les mémoires), et pose de vrais questions existentielles (sans y répondre toutefois mais peu importe). La bande son originale de Laurent Aknin continue à trotter dans la tête longtemps après la projection. Nous vous en dirons plus dans quelques jours.

Moustachement vôtre,
Jean-Jacques Castella
Enregistrer un commentaire