mercredi 16 septembre 2015

Lumière ! retour émouvant aux sources du cinéma


En DVD et Blu-ray : Le cinéma a 120 ans et l'invention des frères Lumière a été célébrée tout au long de l'année, de Lyon à Paris, en passant par Cannes. Dans le prolongement de la magnifique exposition au Grand Palais, FranceTV Distribution sort un coffret vidéo baptisé Lumière ! Un point d'exclamation totalement justifié tant c'est beau, exaltant, bouleversant !

Scènes de la vie quotidienne

Le premier disque compile 114 films tournés entre 1895 et 1905 par les frères Lumière et les opérateurs qu'ils ont envoyés aux quatre coins du monde. Chaque film dure 50 secondes, soit la durée de la bobine de l'époque. Grâce à un formidable travail de restauration en 4k, ces courts-métrages retrouvent leur éclat : le blanc, le noir et les gris claquent, révélant une foison de détails et une profondeur de champ inattendue. On découvre une France encore archaïque mais qui bascule dans la modernité : les petits métiers prospèrent tandis que l'industrialisation gagne ; en ville, les calèches côtoient les tramways et les bicyclettes ; des gamins se baignent dans la Saône ; des hommes jouent aux boules ou aux cartes ; des soldats font des acrobaties... Le cinématographe enregistre des moments de vie parfois pris sur le vif, souvent mis en scène. La famille Lumière ne rechigne pas à passer devant la caméra. Tout est bon pour capter la vie, le mouvement. La sortie d'usine, l'entrée du train en gare de La Ciotat, le repas du bébé puis apparaissent les premiers sketchs, tel L'Arroseur arrosé

Le cinématographe ne tient pas non plus en place. Après Lyon puis Paris, voici que les opérateurs viennent poser le trépied de l'appareil en Angleterre, en Espagne, en Italie, en Turquie, aux Etats-Unis, au Mexique et jusqu'au Japon ! Les plans fixes ne suffisent plus : la caméra est placée sur un train, un bateau ou dans un ascenseur de la Tour Eiffel. Le travelling est né ! On est autant frappé par la beauté des plans que par leur inventivité. Le plus fort, c'est qu'ils ne sont pas dus au hasard. L'opérateur doit repérer les lieux, filmer au plus fort du soleil pour savoir où et quand filmer. Comme le fait remarquer Bertrand Tavernier dans un entretien, la caméra est toujours placée au seul endroit possible. Les Lumière inventent à la fois un outil, un média, des techniques et une profession : cinéaste. 

Et les Lumière fusent

Sur des musiques de Saint-Saëns, contemporain des Lumières, Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière, commente chaque film avec beaucoup d'à propos. Sur le deuxième disque, il revient dans un entretien passionnant sur l'histoire de cette invention. Une naissance également à l'honneur dans le cadre d'un petit film réalisé dans les années cinquante, qui mêle reconstitutions et images d'archives, avec les témoignages mêmes des Lumière. Tavernier, lui, choisit d'évoquer l'héritage des deux frères. Dans un autre petit film, réalisé par Eric Rohmer, Jean Renoir et Henri Langlois, le directeur de la Cinémathèque, échangent leurs analyses sur cette révolution technique et artistique. Passionnant ! 

Autre joli bonus : les sorties d'usine tournées à Lyon, en 2015, par Quentin Tarantino, Jerry Schatzberg, Michael Cimino, Pedro Almodovar, Paolo Sorrentino et Xavier Dolan. Ce ne sont plus les ouvriers qui défilent devant la caméra mais des acteurs, des réalisateurs, des artistes... C'est foutraque et joyeux, ça transpire l'amour et la passion.

Ce coffret Lumière !, accompagné d'un livret, est tout simplement indispensable. Pas pour faire bien sur l'étagère mais parce qu'il donne un sacré coup de jeune au 7e art... et à celles et ceux qui en sont fous. 


Anderton 



Enregistrer un commentaire