mardi 12 août 2014

Robin Williams : un héros disparaît


Artistes : Robin Williams a été retrouvé mort, chez lui, dans sa maison de Tiburon, en Californie, et partout dans le monde, des gorges se sont serrées, des yeux se sont mouillés. Je n'en fais pas des tonnes ; il suffit de faire un tour sur la toile pour comprendre que l'émotion est immense. Car Robin Williams était un héros pour des millions de personnes, dont moi. Et pas seulement à l'écran.


Robin Williams, c'est avant tout une énergie folle. Permettez que je parle encore au présent, ce n'est pas un effet de style : cette énergie, elle a été immortalisée pour la télévision et le cinéma. Difficile de choisir un rôle plutôt qu'un autre. Ceux qui viennent évidemment à l'esprit sont ceux de Good Morning Vietnam (1987), Aladdin (1992) ou Mrs Doubtfire (1993). Mais aussi son personnage d'alien dans la série Mork & Mindy (1978-1982) et ses incroyables stand up : son Live on Broadway (2002) m'a fait hurler de rire. Le bonhomme était une machine à faire poiler ; les témoignages se multiplient, de célébrités ou de journalistes. Passer 5 minutes avec Robin Williams, c'était l'assurance de finir plier en deux. Comme le signale très justement Scott Weinberg, même dans les films moins bons, Robin Williams apporte cette pêche incroyable qui te donne l'impression de regarder une comédie de Billy Wilder.

En plus de sa bouffonnerie (une grande qualité à mes yeux) et de son extravagance, Williams, comme tout grand acteur, savait aussi être subtil, touchant, émouvant. Là encore, les exemples sont trop nombreux pour n'en retenir qu'un ou deux, même si Le Cercle des poètes disparus et Good Will Hunting font immédiatement surface dans notre mémoire. Et puis, plus tardivement, comme une nouvelle preuve de son immense talent, Robin Williams avait montré qu'il pouvait aussi être glaçant, et là, je fais évidemment référence à son incroyable prestation dans Insomnia (2002). 

Oui, Robin Williams était bien le héros de notre enfance, d'Aladdin à Jumanji, en passant par Mrs Doubtfire ou Le Cercle des héros disparus, il nous a fait rire, il nous a émus, il nous a fait un peu grandir. Mais Robin Williams était aussi un héros tout court. Une grande âme. N'oublions pas qu'il s'est occupé de la famille de son ami Christopher Reeves, quand ce dernier est décédé.

La dissparition de Robin Williams nous touche. Elle me touche. Comme beaucoup d'autres fans sincères, j'ai mis quelques minutes mes vacances entre parenthèses pour écrire ce petit texte pour lui rendre hommage. Cher Robin Williams. Oh Capitaine, mon capitaine...

Anderton



  
Enregistrer un commentaire