mardi 8 décembre 2015

Au cœur de l'océan : épique et fantastique


En salles : Deux ans après le très injustement boudé Rush, Ron Howard est de retour, à nouveau avec Chris Hemsworth, qui abandonne le marteau pour le harpon. Car cette fois, le cinéaste nous conte la véritable histoire qui a inspiré Herman Melville pour son roman Moby-Dick.


A la manière d'un Titanic, le film nous raconte en flashback l'aventure extraordinaire qu'a vécue le baleinier Essex et son équipage en 1820. Le dernier survivant, Thomas Nickerson, était alors un jeune mousse lorsqu'il embarqua à bord de l'Essex pour une chasse de plusieurs mois, dont le seul but était de remplir les cales de la précieuse huile de baleine, principal combustible de l'époque. Il assista à la confrontation entre deux hommes, le capitaine et son second, puis à la confrontation des hommes face à la nature, que ce soit l'océan ou le monstre marin mythique qui fera d'eux des naufragés, et enfin à la confrontation de l'homme face à lui-même, luttant pour sa propre survie. Il en fera le terrible récit, non sans réticence, à un certain Herman Melville qui signera son chef-d'oeuvre : Moby-Dick.

Au-delà de leur rencontre avec cet animal légendaire, une baleine blanche aux dimensions hors normes, Ron Howard nous raconte avant tout une histoire épique d'hommes et de survie.

Pour l'anecdote : Herman Melville est l'arrière-arrière-grand oncle de Elizabeth McBride Warner, la mère de Richard Melville Hall, l'artiste de musique électronique que vous connaissez sous le nom de... Moby !

Dans les salles le 9 décembre.

Marcellus Wallace



Enregistrer un commentaire