Belmondo : films, anecdotes...

mardi 10 mars 2020

Formula 1 Drive To Survive saison 2 : une année à haut risque

A voir : A la fois addictive et brillante dans sa narration, la saison 1 de Formula 1 Drive To Survive avait mis la barre très haut. C’est donc avec une impatience totale que nous avons découvert la saison 2, et nous n’avons pas été déçus. Disponible depuis le 28 février sur Netflix, la série documentaire confirme son statut de pépite. 



Derrière le miroir

En décryptant les codes et l’univers de la Formule 1, la saison 1 offrait une porte d'entrée rêvée dans ce sport à première vue élitiste et parfois déconnecté de la réalité. Forte du succès de celle-ci, Netflix continue sur sa lancée et nous emmène de nouveau au cœur de l’action, des stratégies et des rivalités, mais aussi au plus près des différents protagonistes. Cela confère un avantage certain à la plateforme : tous ont sans nul doute mesuré l’impact de la première saison et l’énorme visibilité qu’elle offre à ce sport. Plus que jamais, la caméra est donc partout, a littéralement tous les accès possibles et imaginables - avec cette année Mercedes et Ferrari qui s’invitent au casting - et parvient à retranscrire de manière fantastique l’ambiance électrique de l’avant et de l’après grand prix. Le spectateur devient un véritable insider


Une saison forte en émotions
La saison 2019 de Formule 1 "s’apparente aux montagnes russes", selon le pilote français Pierre Gasly. ATTENTION SPOILER : en 2019, Pierre Gasly, tout juste 23 ans et nouvellement titularisé chez Red Bull fait ses grands débuts aux côtés de Max Verstappen. Il va devoir faire face à la pression médiatique et à des tensions au sein de l’écurie mais aussi à un drame personnel avec le terrible accident qui va coûter la vie à son ami Anthoine Hubert. 

Pour comprendre les enjeux pour chacun des 20 pilotes titularisés, on peut retenir cette phrase d’Alain Prost : "Quand on a une écurie, deux pilotes, votre principal concurrent est toujours votre coéquipier". Et quelle plus grande satisfaction pour un spectateur que de ressentir l’émotion des pilotes, des patrons d’écurie ainsi que de leurs proches ? C’est ce travail de fourmi qui donne sa singularité à cette série, le souci du détail, le travail de montage exceptionnel pour aller chercher la réaction de tel ou tel protagoniste, l’image forte tournée au moment opportun, parfois riche en sous-entendus. Elle bénéficie aussi de l’expertise d’interlocuteurs comme Will Buxton, journaliste F1 capable de livrer anecdotes et informations qui facilitent la compréhension globale des enjeux et situations.

Construire sa légende 

C’est aussi l’occasion d’évoquer, de découvrir ou redécouvrir des légendes de la Formule 1. Niki Lauda, Michael Schumacher ou encore Frank Williams : tous ont une place très importante dans l’esprit d’un pilote ou au sein même d’une écurie. Construire sa carrière auprès des plus grands comme Toto Wolff et Lewis Hamilton avec Niki Lauda ; poursuivre une trajectoire inspirée d’un grand pilote comme Sebastian Vettel avec Michael Schumacher : les légendes sont plus que jamais présentes dans le monde de la F1.

Que retenir de cette saison 2 ? Que la carrière d’un pilote peut s’arrêter net ou prendre une trajectoire brutale, quelle qu’en soit la raison. Elle est donc particulièrement marquante et émouvante. Alors que la nouvelle génération toque à la porte et commence à montrer les dents, elle pourrait rebattre les cartes du championnat actuel... A suivre.

Joanna Wallace

Aucun commentaire: