DOSSIER

21 août 2007

The Toxic Avenger : parodie tromatique

Si vous connaissez Troma Entertainment, c'est certainement grâce à The Toxic Avenger...
Premier film produit par la société fondée par Lloyd Kaufman, The Toxic Avenger contient l'ensemble des germes (j'emploie ce terme à dessein) de ce qui sera le dogme des réalisateurs Troma : violence gratuite et ultra gore, sexe cradingue, effets spéciaux à base de ketchup et/ou d'abats de boucherie.
Bien entendu, il s'agit de dénoncer une société de gaspillage dont les travers sont à l'origine d'une pollution galopante et d'un ostracisme générateur de conflits...Nous n'avons que ce que nous méritons. Heureusement, la teneur du message s'efface devant l'outrance des réalisations et on en revient rapidement à la satisfaction brutale de nos instincts primaires: du cul, du sang et de la charcuterie.
Marmite de déchets
Dans The Toxic Avenger, Toxie le justicier tombé dans la marmite de déchets quand il était ado boutonneux et souffre-douleur, va donc nettoyer Tromaville à grand coup de balai brosse : gare aux criminels, violeurs et autres délinquants qui croisent sa route !
Le succès de ce premier opus (dont vous pouvez voir la bande-annonce ici) sera d'ailleurs tel que trois suites vont être réalisées... Soulignons tout de même que l'exploitation de ce filon est certainement liée à des coûts de production limités à la récupération de carcasses en sortie d'abattoirs : s'il y a un domaine dans lequel les progrès techniques n'apportent rien, c'est bien le gore.
Mon conseil : réalisé en 1985, ce film parodique drôle et décomplexée n'a pas pris une ride. Espérons que, sur le même registre, il en sera de même pour Planète Terreur...
Sentenza (aime ça)

1 commentaire:

BUDOKAN a dit…

Este film terminó siendo una obra de culto para los amantes del gore. Y creo que podría iniciar el género de la ecoplotation. Saludos!

Translate this blog