25 février 2008

Oscar : quand la mafia habille Angelina Jolie

Artistes : Cette superbe robe qu'exhibe fièrement Angelina Jolie, lors d'une cérémonie passée des Oscar, cette magnifique oeuvre de grand couturier a une histoire.
Une histoire aussi sombre que la pièce de tissu est éclatante.
La robe en question a été confectionnée dans un des nombreux ateliers clandestins de Naples.
Des ateliers qui travaillent pour la mafia locale, la Camorra. Laquelle fait fabriquer par une main d'oeuvre incomparable les vêtements (haute couture et prêt à porter) des plus grandes marques italiennes de mode.
Les ateliers produisent aussi bien les vêtements "officiels" que leurs contrefaçons.
Bref, un jour, un patron d'atelier réputé pour ses doigts d'or se voit confier une étoffe et les mensurations d'une femme. Il réalise une robe superbe. Son chef-d'oeuvre.
Ce n'est que quelques jours plus tard, en regardant la télé, qu'il découvre que c'est Angelina Jolie (sans en connaître l'origine exacte) qui la porte pour la soirée des Oscar.
Le couturier clandestin en est tout fier et en même temps dégoûté. Dégoûté que son talent immense ne soit pas reconnu, qu'il n'en tire aucune retombée financière, aucune gloire. Il en abandonnera les aiguilles pour devenir chauffeur routier.
Comme au cinéma
Cette histoire véridique est racontée par Roberto Saviano dans un livre choc publié fin 2007 : Gomorra, dans l'empire de la Camorra (Gallimard). Le journaliste napolitain, dont la tête a été mise à prix par les mafieux, raconte l'emprise sur la ville de familles qui n'ont rien à envier aux Corleone. D'ailleurs, en lisant Gomorra, on s'aperçoit que si Hollywood s'est énormément inspiré de l'univers de Cosa Nostra (du Parrain aux Sopranos), l'inverse est tout aussi vrai.
Saviano décrit tel parrain qui s'est fait construire la copie du palais de Tony Montana, tel autre boss emprisonné qui obligeait depuis sa cellule un directeur de chaîne télé à diffuser régulièrement la trilogie du Parrain ou encore cette responsable de la Camorra (et oui, il y a aussi des "marraines") dont les gardes du corps (femmes également) étaient vétues de jaune, comme Black Mamba dans Kill Bill.
Des histoires incroyables, souvent terribles, Gomorra en regorge. A lire d'urgence.
Anderton

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est pas cette robe. Le livre parle d'un tailleur pantalon. En recherchant vite fait j'ai l'impression que c'est celui que portait angelina jolie à la cérémonie des oscars 2001.

Anonyme a dit…

Exact, C'est ce costume (Oscar 2001) qui a été fait par les pauvres pour les riches :

http://oscars.movies.yahoo.com/photos/photo.html;_ylt=AqWdpUDvfjzMZ_1xIUUYEMZ2VLcF?gid=24&pos=76

Translate this blog