vendredi 4 mars 2016

Le Parrain : la saga des versions cinéma et TV

Buzz : A l’instar d’autres classiques comme Star Wars ou Blade Runner, Le Parrain et ses suites ont connu plusieurs versions. HBO, la chaine à péage américaine, vient de surprendre son monde en proposant une nouvelle version du bijou de Coppola intitulée The Godfather Epic. Nouvelle ok, mais pas vraiment inédite.  Retour sur 40 ans de versions alternatives d’un film culte. 


Les versions cinéma : "mets-en une à la poubelle"

Ce sont probablement celles que la plupart d’entre vous a vu et ce sont aussi celles que Francis Coppola a le moins retouché. Les versions cinéma du 1 et du 2 n’ont connu quasiment aucune modification depuis leurs sorties respectives en 1972 et 1974. Pour plaire à la censure, des versions télés utilisent quelques scènes de violence alternatives et des dialogues réenregistrés (pour filtrer les grossièretés)  mais toutes les sorties VHS, Laserdisc, DVD et Blu Ray des versions cinéma respectent à la lettre le film sorti en salle. 

Le 3e film fait office d’exception car, dès sa première sortie en VHS, le film a connu une version director’s cut rallongée de 9 minutes. Cette version a littéralement remplacé la version cinéma qui n’existe pour ainsi dire plus. L’autre exception de ce 3e volet, est que selon toutes les sources, il existe finalement assez peu de scènes coupées ou inédites. Surprenant ? Oui car le 1er et le 2e volet en contiennent des heures. Oui des heures… Conséquences d’un Coppola qui a toujours été partagé entre son devoir de faire des Parrain des films de cinéma (comprenez d’une durée n’impliquant pas de passer sa journée entière au cinéma) et son désir profond de raconter cette saga familiale dans toute sa durée, sans contrainte de temps. 

Il est amusant de noter que l’idée de Saga a toujours trotté dans la tête de Coppola. Ainsi alors qu’il tournait le premier Parrain, il s’est obstiné à tourner bien plus de séquences que ce dont il avait besoin dans le but à peine caché de représenter son œuvre un jour dans une version intégrale. Le premier montage du Parrain atteignait ainsi les 4 heures dont une bonne partie reste à ce jour inédite. Cette idée ne le quittera jamais. Ainsi avant même le tournage du Parrain 2, Coppola tiendra une conférence de presse où il annoncera que son film ne sera pas une suite au sens traditionnel du terme mais deux nouvelles parties d’une saga qui sera projeté en salle en incluant le premier Parrain, dans le cadre d’une grande saga cinématographique. Il faudra une conversation colorée avec la Paramount pour que Coppola fasse un pas en arrière. Toutefois, Le Parrain 2 sera bien deux films en un. Et contrairement à ce que l’on pense parfois, la version cinéma que nous connaissons tous, et dont le montage alterne les séquences de Michael et celles de Vito, n’est apparue que tard dans le procédé créatif. 

Initialement les deux films devaient être proposés l’un à la suite de l’autre, séparés par un entracte, pour une durée totale s’approchant des 6 heures. Paramount satisfait du résultat mais pas de la méthode, demanda à Coppola de séparer ses films en deux et de les sortir avec une année d’intervalle. George Lucas, fidèle de Coppola, qui avait participé activement au montage du premier volet lui aurait dit : "Francis, tu as deux films, mets en un à la poubelle si tu veux que ça marche". Coppola, détestant les deux options en inventera une troisième, Un montage alternatif tellement brillant que le film semble avoir toujours été pensé comme ça. 

Les versions sagas : "make it work"

J’ai déjà évoqué les versions télés des films. Il en existe d’autres très différentes, et bien plus longues, déclinées en de multiples versions qui présentent l’histoire de la famille Corleone de manière linéaire et chronologique. Elles commencent donc par les séquences De Niro du Parrain 2, se poursuivent avec Le Parrain 1 et se terminent avec les séquences Pacino du Parrain 2

C’est Apocalypse Now qui va être le déclencheur de cette version Saga. Alors que le tournage de l’autre chef d’œuvre de Coppola prend l’eau, ce dernier se retrouve dans une situation financière déplorable. Il accepte alors de revenir sur son idée de Saga à la demande de NBC. Il choisit les scènes qu’il veut voir réintroduites et les envoi à son monteur avec une seule consigne : "Make it work".

Le résultat deviendra Mario Puzo's The Godfather: The Complete Novel For Television, que les amateurs de la saga et Coppola lui-même abrègent en The Godfather Saga. Diffusée en 4 parties en novembre 1977, avec une durée de 7 heures 30, c’est une liste interminable de scènes coupées qui sont réintroduites dans le montage. Mais c’est surtout cette présentation par ordre chronologique qui change totalement la narration du film. Autre fait marquant, s’agissant d’une version télé, une bonne partie de la violence et des jurons ont été coupés ou remplacés par des prises alternatives comme cela avait été le cas pour la diffusion du Parrain 1. Cette version sera également diffusée en France en mars 1984 sur Antenne 2. Puis rediffusée de multiples fois sur La Cinq et sur Paris Première.

Elle donnera naissance à de nombreux dérivés avec chacun de petites différences parfois subtiles :
  • En 1980, une version VHS et Bétamax du film sortira sous le nom de The Complete Epic. La subtilité ? NBC détenant toujours les droits de la Saga (la version chronologique longue), cette version vidéo utilisera un nouveau montage de 386 minutes (45 de moins que la Saga) mais contiendra pourtant des scènes inédites et réintroduira les jurons et la violence.
  • En 1997, c’est une nouvelle version de la Saga cette fois qui sera diffusée sur la chaine USA Network dans une version encore légèrement modifiée avec une partie des violences réintroduite et des prises alternatives qui disparaissaient du nouveau du montage. Mais également un petit nombre de scènes alternatives jamais vues auparavant. Cette diffusion sur USA donnera également naissance à une version inédite du Parrain 3 légèrement remontée commençant par le plan alternatif d’un vieux Michael issu de la fin du film.
  • La même  année, sortira en Laserdisc The Godfather Trilogy: 1901-1980, encore un nouveau montage qui n’est ni la Saga, ni l’Epic. Ce montage reprend globalement celui de la Saga mais en y retirant un certain nombre de scènes dont la qualité s’était trop dégradée pour un transfert de qualité. C’est aussi le premier remixage en stéréo des premiers films qui n’avaient alors été proposés qu’en mono. Privilégiant la qualité pour l’image, comme pour le son, ce montage offre un mix parfois curieux entre les versions non censurées et les versions censurées. 
  • En 2012, c’est la chaine AMC qui proposera sa version de la Saga diffusée pour la première fois en 16/9 et en HD. Cette version réintroduit des scènes qui restaient inédites à la version Epic de 1980. Et pourtant cette version est légèrement plus courte (5 minutes) du fait de légères coupes dans le montage.
  • Et enfin en 2016, la dernière version de HBO, longue, sans pub et sans censure. En 16/9, en HD et en 5.1 pour une durée totale de 424 minutes. Peut-être la version ultime de la Saga, pour ceux qui préfèrent Le Parrain dans sa version chronologique.


Il reste des cannoli dans le frigo

En lisant les descriptions de ces différentes versions télés, vous aurez peut-être remarqué que toutes partent de la version montée en 1977 pour la 1e version de la Saga. Barry Malkin, le monteur de Coppola a réalisé cette version "Copie de travail" du Parrain 1 et 2. Toutes les versions qui viendront ensuite sont des dérivés de ce montage initial. Cela signifie que de (nombreuses) autres scènes restent totalement inédites à ce jour. On ne parle plus ici de scènes coupées, mais de morceaux de scénario entiers retirés du film. Bien que Coppola ne se soit jamais exprimé clairement sur l’existence de ces scènes, un certain nombre de photos prouvent sans ambiguïté qu’au moins une partie d’entre elles ont été tournées. 

Ainsi on sait aujourd’hui que Le Parrain 2 poussait l’histoire du jeune Vito  bien plus tard dans sa vie, jusque dans les années 30 où le Parrain affrontait les gangs de Chicago. L’interprétation de De Niro était alors encore plus proche de celle de Brando. La couverture du livre The Godfather Companion reste à ce jour la seule photo disponible de ce Vito des années 30 qui avait pris du poids (De Niro avait pris 18 kilos) et, à ce moment du film, parlait anglais sans l’accent italien. Autre élément à peine croyable, il restait 1 heure et demi de film à Michael Corleone après la mort de Fredo. Tout un scénario sur Michael poussant un jeune sénateur jusqu’à la Maison Blanche (coucou JFK) reste inédit. Mais une affiche promotionnelle réalisée quelques mois seulement avant la sortie du film évoque bien Washington en 62 et Miami en 72. Il est probable que quand Coppola a décidé du montage alternatif, les séquences de Michael ont été les premières à sauter et le tournage à Miami du sous-scénario politique n’a peut-être jamais eu lieu. Mais il existe des traces du tournage en intérieur de ces séquences. 

D’autres scènes clés du premier Parrain, pour lesquelles il existe également des photos, n’ont jamais été réintroduites. Certaines sont devenues légendaires, comme cette scène où Michael se venge de Fabrizio, le chauffeur responsable de la mort de sa femme, en vidant un chargeur sur lui. Retirée car jugée beaucoup trop violente à l’époque, elle reste probablement la scène la plus recherchée par les fans.

Voilà donc un tour d’horizon sur toutes les versions de ces films cultes. N’évoquons même pas les curiosités de scènes inédites n’apparaissant que sur les versions étrangères du film. Reste la question de quoi choisir entre la version cinéma et la version Saga… je vous laisse y répondre.

Cet article utilise plusieurs sources et interview mais principalement des éléments issus de l’incroyable site Godfather Museum et du livre The Godfather Companion.

L'Oncle Owen


Enregistrer un commentaire