mercredi 17 juin 2015

Réalité : difficile de s'extraire Dupieux

 
En DVD et Blu-ray : Cette nuit, j'ai rêvé que je regardais le DVD de Réalité dans mon lit. J'étais comme collé au matelas, les yeux fixés sur l'écran du téléviseur. Je n'arrivais pas à m'extraire du pieu. Ni Dupieux.

Etrange expérience. Etrange film. Chaque histoire s'intègre dans une histoire : un présentateur TV souffrant d'eczéma invisible, une fillette persuadée d'avoir vu une cassette vidéo dans les entrailles d'un sanglier, un proviseur habillé en femme qui se balade en jeep, un réalisateur à la recherche du gémissement parfait, une Californie inquiétante... Tout est lié, et délié. Rêve et réalité. Beau bizarre et big bazar.

Ce film expérimental est une expérience mentale. J'étais dans de beaux draps. En mode Inception, avec Alain Chabat à la place de Leonardo DiCaprio. On y gagne en rigolade. Pas la grosse poilade mais un rire étonné. Oui, Réalité est étonnant, détonnant. Et déconnant, aussi. Voir Chabat gémir dans sa voiture, il y a de quoi se marrer. Idem lorsqu'il échange avec Jonathan Lambert, dans le rôle du producteur sociopathe, ou avec Elodie Bouchez, qui interprète son épouse psy.
 
L'étrangeté vient aussi d'une impression de déjà vu. Cette scène, c'est la deuxième fois que je la vois, ou je rêve ? Et cette musique qui revient, comme une rengaine. "This is my reality"... Non, ce n'est pas la chanson de La Boum mais une compo de Philip Glass. Etrange expérience. Etrange film. Le casting "grand public", avec Alain Chabat en védette, permet à Quentin Dupieux d'introduire de nouveaux spectateurs à son univers unique. Tiens, il y a aussi Jon Heder (Napoléon Dynamite, les Rois du patin) et Michel Hazanavicius dans un rôle muet - chapeau, the artist ! Il est fou, Jonathan Lambert. Et Alain Chabat, qu'il est drôle. Je l'ai déjà dit, non ? Tout tourne en rond dans ma tête. Gémi le DVD édité par Diaphana et TF1 Vidéo dans mon lecteur. A moins que j'ai rêvé. Drôle de rêve. C'est certainement Steak que j'ai mal digéré. Je reprendrai bien un peu de Réalité
 
Anderton

 
Enregistrer un commentaire