jeudi 7 avril 2016

Rogue One : A Star Wars Story : 8 raisons de s'exciter sur le trailer

Buzz : Le trailer de Rogue One : A Star Wars Story a été lâché dans notre galaxie. Et il y a de quoi se mettre à courir partout en poussant des petits cris aigus, quitte à perdre tout semblant de fierté. Car cette bande-annonce est excitante.




 
1) C'est le premier spin-off de Star Wars sur grand écran. Même si l'histoire s'inscrit dans la saga (un groupe de rebelles dont la mission est de voler les plans de l'Etoile noire), le poids de "l'héritage" devrait moins se faire sentir sur le film. En tout cas, on espère que cette liberté (relative) permettra de s'affranchir d'une certaine orthodoxie castratrice... On veut de la rébellion !
 
2) Le réalisateur a fait ses preuves. Gareth Edwards avait signé un Godzilla séduisant, avec son lot de séquences fortes, bien mises en scène, et sans jamais qu'elles éclipsent les personnages.
 
3) Le casting est alléchant. Une histoire d'outsiders... interprétés par des outsiders. Pas de "A-listers" au générique (ce qui est complètement raccord avec l'esprit de la franchise) mais des acteurs qui nous font kiffer depuis quelques années. Je veux parler de Felicity Jones (Like Crazy, Une Merveilleuse histoire du temps), Ben Mendelsohn (génial dans la série Bloodline), Donnie Yen (qu'on ne présente plus), Riz Ahmed (We are Four Lions), Diego Luna (Casa de Mi Padre, Elysium), Mads Mikkelsen, Alan Tudyk et Forest Withaker, qui refait de la S-F après sa daube scientologue.
 
4) Le héros principal est une héroïne. La rebelle à la tête du commando s'appelle Jyn Erso. Une femme donc. Pas la première fois que la saga nous offre des rôles féminins marquants mais la première fois que l'héroïne peut s'imposer sans forcément un duo d'acolytes et d'anciennes gloires.
 
5) La diversité portée au plus haut. Oui, certains vont crier au "politiquement correct" et les tristes racistes qui se sont déjà manifestés vont pouvoir en rajouter une couche. Fuck them. Cette équipée métisse contribue aussi à apporter du neuf à la saga. Tout en étant le reflet de notre propre monde. N'en déplaise aux connards suscités.
 
6) L'histoire amène la saga vers d'autres horizons et d'autres références. Nous devrions assister à un éclairage un peu différent du récit canonique. Et je me plais à penser qu'on pourrait voir une sorte de Douze Salopards en mode Star Wars. Ce qui me met en joie.
 
7) La musique est signée Alexandre Desplat. On a le droit d'être fier. pas seulement parce que le compositeur est français mais parce qu'il saura enrichir les compositions de John Williams, comme il l'a fait avec Harry Potter. La partition qui accompagne le trailer - le Skywlaker Theme joué au piano, tout en douceur - est d'ailleurs somptueuse.
 
8) L'univers Star Wars est en pleine expansion. Et c'est génial, pas besoin d'en rajouter !
 
Reste plus qu'à attendre décembre...
 
 
Anderton
Enregistrer un commentaire