CANNES 2024

samedi 1 mars 2008

New Line ? non, merci j'essaie d'arrêter...

Buzz : Après 40 ans de bons et loyaux services, Bob et Mike viennent enfin de se faire lourder. Je parle de Robert Shaye et Michael Lynne. Ils quittent New Line, dont ils étaient co-présidents, Time Warner ayant décidé de fusionner le studio avec Warner Bros.
On ne retiendra d'eux pas grand chose si ce n'est l'absence totale de lucidité de Bob, pour avoir tenté de la mettre profond à Peter Jackson (lire notre dossier sur "l'affaire Bilbo The Hobbit"), ce qui vu le physique du garcon n'etait pas gagné , et pour avoir pensé qu'au bout de 40 ans il avait tout compris au bizness et que donc lui aussi il allait réaliser sa trilogie , en un seul film cette fois (Mimzy dont je vous fais grâce des résultats au box office).
Ah oui j'oublais ! New Line , c'est quand même la grande collection de bouzasses intergalactiques qui auront fait le bonheur des éditeurs vidéo du monde entier, dont TF1.
Pour la necro officielle, New Line est fondée en 1967 par Bob & Mike et commence par faire des acquisitions. Ils achetent ainsi One plus One de Godard dont ils se foutent éperdument mais comme le film contient une scène avec les Stones dont ils sont fan cela leur suffit.
En 1984 , coup de bol monstrueux, NL sort A Nightmare on Elm Street (avec dans le rôle d'un ado dézingué par Freddy : Johnny Depp). 1997 re-coup de moule : Austin Powers. Et enfin 2001 arrive sur leur bureau un script jeté par tout le monde, y compris par "Jabba le hut" Weinstein : Le Seigneur des Anneaux. Bob pense qu'il s'agit d'une histoire de cockring et saute sur l'affaire. Cela leur rapportera 6 milliards de dollars (et un nouveau dentier pour Bob).
NL = Nanar Land
Voilà pour le conte de fées. Maintenant souvenons-nous de ce patrimoine New Line du nanar. 1
984 : Ator l'invincible ; si vous tombez sur une VHS allez y les yeux fermés , c'est du bonheur. 1986 : Critters. 1990 : Les Tortues Ninja. 1993 : Sunset Grill ; en compet' à Cannes... non, je déconne. 1998 : Lost in Space.
Alors pourquoi devrions nous les regretter ? Parce que les films les plus intéressants de ces dernieres années, ceux qu'aucun studio n'aurait pu assumer, ont été produits par Bob & Mike. Et puis on ne peut pas produire pendant 40 ans sans sortir des petits joyeux de derrière les fagots.
Sur la tombe de New Line, l'épitaphe devrait ressembler à ceci :
Parce que Seven,Dark City, Magnolia & Boogie Nights, Blade, Hidden, Crash & Little Odessa. So long Bob & Mike.
Johnson & Johnson : Dumb & Dumber

Aucun commentaire: