DOSSIER

10 mars 2007

300 et Zodiac : pectoraux et gros boudin

La famigghia CinéBlogywood s'agrandit une fois de plus (on aura bientôt droit à une carte de réduction famille nombreuse). On a préféré accueillir Johnson&Johnson, aka les webbing crashers, plutôt qu'ils tapent l'incrust et foutent le boxon sur notre beau blog tout propre. Et ça tombe bien parce qu'ils ont plein de bonnes infos à partager.
En salles : Aux States toujours, le buzzomètre frétille enfin. 300 arrive sur tout plein d’écrans précédé de trackings méga flatteurs qui le mettent à 40 millions de pesos pour ce week-end. Seul ombre au tableau, les filles ont l’air super moins emballées que les boutonneux (dont nous sommes). Pourtant y a du pectoral au kilomètre dans ce film entièrement shooté dans un F2 de Oinville-sur-Monscient. 300 = Gladiator version Gay ?
La semaine passée, le Zodiac de Fincher a fuité du boudin. Seulement 13 millions de roubles pour un budget de 65 millions. On l’avait pourtant dit que le film était super intelligent.
En Lituanie, rien cette semaine. "Mais le champ de l’incertitude ne peut rester éternellement en jachère" (J.-F. Larios)
Johnson&Johnson, bientôt coté à la bourse de Stockholm

2 commentaires:

Homère Simpson a dit…

300
Troie sent...
Oui, mais quoi ?

laurie a dit…

Je le sens moyen moi le 300. Remarquez, je suis une fille

Translate this blog