15 avril 2007

Ils ont divisé Grindhouse !

En salles : Je débarque… et découvre la polémique qui bat son plein. Il semblerait que le peuple soit énervé que le film Grindhouse soit distribué en deux fois chez nous en France.
En me baladant sur Allociné (je travaille quoi !), j'y lis que des gens ont signé des pétitions pour que le "déjà culte sans l'avoir vu" film de Tarantino et Rodriguez soit programmé en une seule et même séance. Il y en a même qui affirment qu'ils boycotteront le film en France… et traverseront la Manche pour le voir !
Obscures raisons
Si je peux comprendre que l'on s'en plaigne et que l'on prétexte que c'est une attaque à l'œuvre artistique dans son ensemble, je ne comprends pas certaines réactions extrêmes.
A mon avis, et ce n'est que le mien, si le film sort en deux fois dans les pays francophones (Le Boulevard de la mort - pas folichon comme titre - le 6 juin et Planète Terreur à la rentrée de septembre), cela a dû être validé par les auteurs !!! Mais il y a certainement des raisons obscures qui m'échappent à cet instant…
Puisqu'on en parle, Grindhouse a terminé entier quatrième au box-office américain du week-end. Il a engrangé 11,6 millions de dollars… On ne peut pas vraiment parler de mauvais accueil :
1) le film a été classé R notamment pour violence sanglante, sang, un peu de sexualité, nudité et utilisation de drogue… (Un Tarantino quoi !)
2) il dure plus de trois heures !
3) les Américains n'ont pas de goût (heu, ça c'est un peu un avis perso…).
L'Olive

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ALors quand tu fais 11 millions de dol le premier WE aux US pour un film qui en a couté 60, c'est une plantade grave , pas un mauvais départ. La bise

Anonyme a dit…

vu les scores US c'est pas con en 2 fois : parceque 3heures de Tarantino-Rodriguez c'est comme vouloir mangé des triple bacon cheese par 5 en un seul dej

Sylkarion a dit…

D'accord avec l'anonyme numéro 1, 11 millions le premier week-end pour un budget bien supérieur, c'est un fameux bide, encore plus quand on s'appelle Tarantino. Pour ce qui est du film divisé en deux, rien d'étonnant. Il l'a déjà fait pour son duo de navets Kill Bill 1 et 2, et tout le monde a applaudi des deux mains. Loué soit le jour où Tarantino parviendra à filmer quelque chose qu'il n'aura pas au préalable déjà vu quelque part dans un autre film...

Translate this blog