lundi 11 février 2013

Neil Young Journeys : dans l’intimité d’une légende de la musique


En DVD et Blu-ray : Avec Neil Young Journeys, le réalisateur Jonathan Demme (Le Silence des Agneaux, Philadelphia) signe son troisième film documentaire consacré à Neil Young. Neil Young : Heart Of Gold était sortie en 2006 et Neil Young Trunk Show en 2009. Ce troisième opus constitue un va et vient entre des scènes extraites du concert de Neil Young au Massey Hall de Toronto en mai 2011, et le voyage de ce dernier qui prend la route vers l'Ontario en passant par la ville rurale de Omemee où il a grandi et effectué sa formation musicale.


Neil Young Jouneys est principalement un concert filmé de la légende du rock. Essentiellement, car le film est entrecoupé de séquences documentaires. Le tout dans un effet très intimiste. Jonathan Demme a suivi Neil Young au volant d'une Ford Crown Victoria de 1956. Le célèbre chanteur conduit dans les rues de Omemee, en Ontario, la ville où il a passé son enfance. On a l’impression d’être assis sur le siège passager et on découvre une partie de la vie personnelle de Neil Young. L’artiste se remémore des souvenirs, redécouvre des endroits et nous livre une partie de son enfance.

Voyage intimiste

Ce voyage séquence la grande et majeure partie de ce film documentaire : Neil Young sur scène. Cette fois, Jonathan Demme l'a filmé lors de deux soirées de concert donné au Massey Hall de Toronto, point d'arrivée de l'excursion en voiture. Les deux dates sont les dernières de sa tournée mondiale. Neil Young, seul sur scène avec sa guitare, y interprète des titres présents sur l’album "Le Noise" sortie en 2010 et des chansons cultes comme "Ohio" ou "Hey Hey, My My".  On rêverait d'être dans la salle.
 
Le réalisateur reste fidèle au ton intimiste du film et nous livre des plans serrés sur la bouche de Neil Young. Une manière d’appuyer encore plus certaines paroles, d’être à la source des mots de l’interprète.

Dans les bonus, on trouve le vrai plus de ce DVD, édité par Sony Pictures Home Entertainment. On peut y suivre une conversation avec Neil Young et Jonathan Demme au festival Slamdance, un autre au 92Y et les coulisses (un peu trop courtes) de la création de ce film documentaire. Des documents à côté desquels il ne faut surtout pas passer. On y découvre la collaboration artistique entre le réalisateur et Neil Young depuis leur rencontre pour le film Philadelphia, où le chanteur avait signé la chanson du même nom. Des discussions très enrichissantes qui permettent de voir Neil Young dans un autre élément, n'hésitant pas à faire quelques blagues au passage. Et on écoute avec attention leurs points de vue sur la musique, les nouvelles technologies dans la musique et le cinéma et des explications sur ce dernier film. Une manière d'apprécier encore plus ce voyage en plein cœur de la musique de Neil Young.

Lois Lane
Enregistrer un commentaire