A LA UNE

mardi 10 juin 2014

Rêves d'or : une bouleversante odyssée - DVD


En DVD : Acclamé au Festival de Cannes 2013, où il a été présenté dans la catégorie Un Certain Regard, Rêves d'or (La Jaula de Oro) débarque chez M6 Vidéo. Incontournable pour ceux qui ont manqué le train.


De quoi s'agit-il ? De trois ados du Guatemala, Juan, Sara et Samuel, qui décident un beau jour de quitter leur bidonville pour rejoindre les Etats-Unis. Un périple qu'ils vont faire en empruntant des trains de marchandise. Sur les voies, ils croisent le chemin de Chauk, un jeune Indien qui ne parle pas espagnol, mais aussi des compagnons d'infortune, des bons samaritains, des flics, des soldats, des salauds...

Odyssée mésoaméricaine

Dans un style très réaliste, quasi-documentaire, mais qui n'interdit pas des images d'une grande poésie, le cinéaste Diego Quemada-Diez nous plonge dans le quotidien des migrants qui tentent de traverser la frontera. Un quotidien où la survie n'est pas un vain mot. Et le spectateur reçoit chacune des épreuves vécues ces hommes, ces femmes, ces enfants, comme autant de coups de poing au plexus. Le film est d'autant plus poignant que les gamins - Juan, Sara, Chauk et Samuel - sont hyper attachants : le casting (des débutants) a d'ailleurs reçu un prix d'interprétation collectif à Cannes. On a l'impression d'être le 5e larron qui les accompagne. Leur voyage nous emporte, leur destin nous bouleverse.

Et Diego Quemada-Diez réussit ce tour de force sans forcer son propos. Il se contente de filmer sans s'apesantir sur des situations finalement insoutenables, pas tant par ce que montrent les images mais par ce qu'elles impliquent. Au point que le générique de fin nous laisse groggy.

A noter que cette belle édition de M6 Vidéo propose une poignée de bonus passionnants, dont les portraits des trois principaux acteurs lors de la promo du film à Paris ainsi qu'un court-métrage de Quemada-Diez qui prend aux tripes. Intitulé I want to be a pilot, le film a été tourné dans un bidonville de Nairobi. Il illustre un poème composé par le cinéaste à partir d'entretiens menés avec une cinquantaine d'enfants kenyans atteints du sida. La méthode a été poursuivie pour Rêves d'or puisque Quemada-Diez a écrit son histoire en recueillant les témoignages de nombreux migrants. Un cinéma du réel, fort et beau. Un cinéaste à suivre.

Anderton

Enregistrer un commentaire