lundi 23 juin 2014

Légendes vivantes : le grand retour Ron Burgundy


En DVD et Blu-ray : Il s'est fait attendre, le bougre. Ron Burgundy est reviendu et il est toujours aussi con. Et drôle. Très drôle. Légendes Vivantes (Anchorman 2) est sorti en vidéo et l'édition Blu-ray est aussi incontournable que la moustache sur le visage du présentateur-vedette.


Il aura donc fallu treize ans pour que le public retrouve le journaliste classe de San Diego. Quatorze ans pour les Français puisque cette suite est sortie en direct-to-video. DTV = DTC ? Cette décision a hérissé les cheveux permanentés des fans de Ron Burgundy mais le distributeur, Paramount, a justifié : à part Very Bad Trip, la comédie US se plante dans les salles françaises (à ce sujet, lire les propos plus nuancés dans notre interview de Jacky Goldberg, critique ciné aux Inrocks et réalisateur de l'excellent This is Comedy).

Ron Burgundy sort le paquet

(Pour se rattraper ?) Paramount Home Entertainment a donc mis le paquet en sortant une édition Blu-ray avec deux galettes regorgeant de trésors. D'abord, le film. Ron Burgundy a quitté San Diago (sic) pour présenter le JT avec son épouse, à New York. Lorsque celle-ci est promue au grand JT du soir... lui est viré. Le couple vacille. Ron retourne en Californie où il sombre dans l'alcool et les spectacles de dauphins. C'est alors qu'un homme lui propose de devenir présentateur de GNN, une chaîne qui diffuse de l'info 24h/24. Lui reste alors à réunir son équipe...
 
Adam McKay, le réal, et Will Ferrell ont donc pris leur temps pour écrire le scénar de cette suite tant attendue. Ils ont d'ailleurs un temps imaginé d'en faire une comédie musicale à Broadway puis sur grand écran, nous apprend un des bonus. Des intermèdes musicaux ont ainsi été tournés mais finalement coupés au montage. Reste que le film propose son lot de délires avec un Big Will hénaurme, comme d'hab. Paul Rudd, Steve Carell et David Koechner (dans le rôle des acolytes) sont également au rendez-vous. C'est marrant parce qu'ils sont bien mis en valeur, notamment Brick (Carell), mais je suis un peu resté sur ma faim : j'aurais voulu les voir plus souvent. Pour autant, leurs retrouvailles sont épiques. Christina Applegate reprend également son rôle de journaliste devenue épouse modèle mais elle doit partager son homme avec une ambitieuse incarnée par Meagan Good, qui est effectivement bonne à tous points de vue. Au casting itou : Harrison Ford, Kristen Wiig, Greg Kinnear, James Marsden, tous excellents, ainsi qu'une pléiade de caméos que je me garderai bien de citer. On sent que chacun s'est éclaté.
 
En résumé, pas de temps mort, des gags, des vannes, de la finesse et de la grosse connerie assumée, le tout filmé avec un sens de la mise en scène qui fait parfois défaut dans le genre de la comédie. Et le Blu-ray propose une pelletée de bonus, qui reviennent sur le tournage, les scènes abandonnées, alternatives ou étendues. Les deux bêtisiers m'ont fait pleurer de rire. De même que la lecture du scénar par l'équipe : une réunion courante avant le début du tournage mais qui devient ici un spectacle en soi. Et puis il y a une chanson bien vénère de Jack Black (qui jouait dans le premier opus), interprétée lors d'une lecture publique cette fois-ci pour une oeuvre de bienfaisance. Franchement, je l'écris à nouveau, ce Blu-ray est incontournable.


Merci à Paramount Home Entertainment qui a envoyé à quelques heureux journalistes et blogueurs (dont ma pomme) un kit collector Ron Burgundy (photo en tête de papier) : outre le Blu-ray, un gadget pour balancer les phrases cultes du journaliste (cf la vidéo ci-dessous), des lunettes à moustaches et un bac à glaçons en formes de bacchantes. J'ai aussitôt ressorti le livre du journaliste, sorti aux States il y a quelques mois. En revanche, Ben & Jerry's n'a pas sorti en France sa glace Ron Burgundy, Scotchy Scotch Scotch. Pas très classy.

Anderton


Enregistrer un commentaire