Dossier Super Bowl

jeudi 14 février 2008

Salvador mi amor

Artistes : Pour beaucoup de cinéphiles, Salvador c’est un chef-d’œuvre méconnu de la filmo d’Oliver Stone, et sans doute les meilleurs rôles des deux James : Woods et Belushi (une nomination aux Oscars pour James Woods quand même).
Pour d’autres, c’est sans doute un petit pays impossible à situer sur la carte de l’Amérique du Sud.
Henri très fort
Voilà Henri Salvador n’est plus. Il faisait partie de ces artistes discrets, que tout le monde apprécie. Un rire dévastateur, il était encore dimanche matin sur Europe1 en train de faire le con dans l’émission de Baffie.
A 90 ans, il balançait des blagues de potaches : « Ne m’abandonnes pas ? C’est ce que je chante à mon sexe tout les matins !!! (…) Je voudrais me réincarner en chatte : c’est beau une belle chatte !!! » Son rêve va devenir réalité.
Je ne vous parle pas de sa chanson sur Zorro, de la chanson douce que me chantait ma maman et que je chante à mes fils (et que l’on entend dans le Artificial Intelligence de Spielberg, voui môssieur), ou encore de son magnifique album Une chambre avec vue sorti à l’âge de 85 ans...
En lisant L’Equipe ce matin, le dessinateur Chenez gribouille un Henri Salvador qui chante sur une montagne et 2 sportifs qui le regardent en dialoguant : "Pourquoi un dessin sur Henri Salvador dans L’Equipe ? Parce qu’il n’y a pas que le sport dans la vie"… Donc comme il n’y a pas que le cinoche dans la vie, Henri, voilà un petit mot pour te dire Ciao l’Artiste.
Marcel Martial (miaowww)

Aucun commentaire: