Cannes 2022

jeudi 14 février 2008

Indiana Jones 4 : un trailer à donner des frissons !

Buzz : Et revoilà le professeur Jones ! En pleine forme malgré ses soixante et plus (enfin, ceux d'Harrison Ford). La bande-annonce tant attendue d'Indiana Jones 4 (cliquez ici pour découvrir toutes les infos, photos et vidéos ici) est donc dispo sur internet depuis quelques heures et franchement, ça le fait !
On a quelques frissons à voir l'ombre du célèbre archéologue. Et on salive en regardant ce qui s'annonce comme de grands moments de bravoure... et d'humour ! Vivement la sortie en salles. Mais trève de blabla, regardez ci-dessous la bande-annonce, également dispo dans notre playlist Wat. Sinon, le trailer d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal en HD, c'est ici. Enjoy !
Anderton


Indiana Jones 4 : trailer
Envoyé par cineblogywood dans Cinéma sur wat.tv

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Mince. Je suis un éternel insatisfait... car j'ai été assez déçu par la multitude des effets spéciaux et des cascades. S'en est même assez ridicule, sachant que le personnage se fait vieux. Ma scène favorite d'indy est pourtant une pure scène d'action (et, oh comble, n'a pas été réalisé par Spielberg lui-même mais par son second), lorsque ce dernier doit récupérer l'arche dans le camion. Une scène d'anthologie, où les hommes rentrent, sortent, tombent du camion, sautent dessus, passent en dessous... Du très grand cinéma. Mais là, le trailer d'Indy IV m'a laissé le goût d'un film pour ado typé.

Anonyme a dit…

Sinon, j'ai particulièrement aimé la première scène effectivement, lorsqu'Indy reprend son chapeau. Ce n'est pas tant le geste que le mouvement de la caméra et la photo.

Remarquez la vitesse de défilement, la couleur nette de la carrosserie de la voiture militaire et, surtout, du ciel bleu. C'est très joli et offre vraiment une nouvelle teinte à Indiana Jones. Ca, c'est du très beau travail de post-production.

Anonyme a dit…

Dernière remarque (oui, j'aime les posts multiples); même si le film déçoit mes espérances le 22 mai, je vais l'adorer, c'est certain. Ca reste Indiana Jones...