Cannes 2022

vendredi 9 juillet 2021

Le Festival de Cannes selon Pauline Mallet (Semaine de la critique)

Pauline Mallet QUestionnaire cannois Festival de Cannes 2021 CINEBLOGYWOOD


Buzz : Depuis huit saisons, notre Questionnaire cannois (lire les interviews) permet de découvrir le Festival de Cannes d'un professionnel du cinéma. Pour ce troisième rendez-vous de 2021, la parole est à Pauline Mallet, critique de cinéma, fondatrice du podcast et de la revue Sorociné et sélectionneuse au sein de la Semaine de la critique. Où il est question de discussions secrètes, d'échanges passionnants, de crème solaire et de projo-dodo.


Qu'allez-vous faire à Cannes ? 

Je suis membre du comité longs métrages de la Semaine de la Critique depuis 2020. J’y vais donc, principalement, en tant que sélectionneuse. Mais j’y serai également en tant que critique de cinéma.


Combien de fois avez-vous participé au Festival ? 

Je suis assez jeune, de ce fait, je n’ai participé qu’une seule fois au Festival, en 2018. Je n’avais pas pu m’y rendre en 2019 pour des raisons personnelles et en 2020 je devais y réaliser ma première année en tant que sélectionneuse mais malheureusement, comme vous le savez, le festival a été annulé.


Qu’attendez-vous de cette édition 2021

Un peu naïvement... des retrouvailles pleines d’émotions. C’est le retour de ce grand festival qui est parfois aussi émouvant que décevant. J’ai hâte de découvrir les films que je n’ai pas encore vus mais tout aussi hâte de découvrir les réactions des festivaliers concernant les films que j’ai déjà pu voir. Quand on est dans un comité de sélection, on a cette longue période où on discute des films de manière très secrète, ce qui est très excitant ! Mais il arrive un moment où on a juste envie de pouvoir échanger avec le plus grand nombre.


Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ? 

À part voir les films... assister aux rencontres avec les cinéastes. Je pense que c’est la force des festivals. Les échanges sont souvent passionnants et ils permettent de créer un véritable pont entre les spectatrices et spectateurs, et les créatrices et créateurs.


Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?

L’attente... principalement parce que c’est très frustrant de ne pas savoir si on pourra voir le film pour lequel on attend.


Quel est votre plus beau souvenir ? 

J’en ai beaucoup mais je dirai que mon plus beau souvenir prend d’autant plus d’importance depuis l’année dernière. Ce souvenir, c’est ma première séance au Festival. La toute première fois où j’ai pu voir un film dans ce cadre. C’était Wildlife de Paul Dano, présenté en ouverture à la Semaine de la Critique. Non seulement c’était ma toute première séance mais en plus le film est bouleversant. Aujourd’hui, j’ai encore plus d’affection pour ce film parce que je retourne à Cannes en faisant partie de l’équipe de la sélection. C’est très symbolique et ça me procure beaucoup d’émotions.


Qu’y a-t-il dans votre valise ?

Beaucoup de crème solaire (surtout cette année !!! ), des vêtements (trop parce qu’on ne sait jamais vraiment comment s’habiller), mon appareil photo argentique (pour faire de jolis souvenirs et les découvrir dans quelques mois, parce que j’aurai probablement oublié de faire développer la pellicule). 


Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?

Les micro-siestes ! Je prends un logement au plus proche du lieu du Festival pour pouvoir faire des allers-retours rapidement. Le secret ? 20 minutes top chrono ! Ensuite, je peux repartir pour des heures de films.


Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous un fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?

En réalité, beauuuucoup ! Mais je pense automatiquement à des personnes comme Martin Scorsese, Meryl Streep, Steven Spielberg ou encore Kathryn Bigelow. Ce sont des personnes qui ont largement contribué à ma cinéphilie. 


Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?

Je n’ai pas vraiment été à des fêtes délirantes. J’aime beaucoup m’y rendre parce que c’est l’occasion de pouvoir retrouver des personnes que je ne vois pas souvent (journalistes, etc.) mais globalement j’ai besoin de sommeil pour tenir les deux semaines sans fermer les yeux devant les films alors je choisi l’option : projo-dodo !


Quelle est votre Palme d’or préférée ? 

J’en ai plusieurs et honnêtement, c’est probablement les plus "mainstream" : La Leçon de piano de Jane Campion est en tête mais j’aime énormément The Tree of Life ou encore Les Parapluies de Cherbourg 


Quel est votre programme après le Festival ?

Je vais partir en vacances ! C’est un peu cliché mais je vais probablement avoir besoin de couper un peu pour mieux revenir à la rentrée.

Suivez sur Twitter 

Anderton


montage photo d'après l'affiche officielle du Festival de Cannes / Hartland Villa / Pauline Mallet

Aucun commentaire: