Dossier Super Bowl

jeudi 8 juillet 2021

Le Festival de Cannes selon Stéphane Rethore (Universal Pictures France)

Stéphane Rethore Universal Pictures Festival de Cannes 2021 Questionnaire cannois CINEBLOGYWOOD



Buzz : Comme chaque année, Cineblogywood sollicite les professionnels du cinéma pour leur soumettre un Questionnaire cannois (découvrez l'intégralité des interviews). Aujourd'hui, la parole est à Stéphane Rethore, directeur Marketing de Universal Pictures International - France. Il vient au Festival de Cannes 2021 pour accompagner trois films et en profite pour évoquer le suspense lié aux projections, l'importance d'un chargeur de secours et la robe de Cameron Diaz qui a craqué avant une montée des marches. La robe, pas l'actrice.


Qu'allez-vous faire à Cannes ? 

Cette année sera très particulière évidemment. Nous avons tous l’impression d’une sorte de renaissance ! Nous sommes ravis d’accompagner les films Blue Bayou (Un Certain regard) et Stillwater (hors compétition) sur la Croisette. Nous allons aussi créer l’évènement "blockbuster" de cette cuvée 2021 en projetant Fast and Furious 9 sur la plage, hors compétition bien sûr. Nous allons bien entendu événementialiser cette projection avec une exposition de vrai voitures Fast and Furious qui ont servi aux tournages des précédents films de la saga.

Combien de fois avez-vous participé au Festival ? 

J’ai débuté ma carrière en 1999, et Cannes est très vite devenu un lien privilégié de promotion de films bien sûr mais aussi de rencontres avec tous nos ayants droits internationaux. C’est aussi un moment très riche pour discuter de nouveau projets franco-français. Je n’ai pas compté mais je dois en être à mon quinzième festival.

Qu’attendez-vous de cette édition 2021 ? 

J’attends de ce Cannes 2021 qu’il remette le projecteur sur l’expérience cinéma en général. Sur la magie de vivre une expérience en commun avec des centaines de gens qu’on ne connait pas en rentrant dans la salle. Cannes célèbre depuis 74 ans cette magie-là...  J’attends de revivre des émotions que seuls ce festival peut produire.

Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ? 

J’adore ce moment si particulier pendant lequel nous nous demandons si nous allons récupérer le fameux passe pour aller voir un film au palais. En général, les invitations arrivent assez tard et il faut alors aller très vite pour se changer et arriver à temps pour passer la sécurité et accéder enfin à cette salle mythique. Lorsque la logo de Cannes apparait sur l’écran, on est ailleurs, dans une autre dimension.

Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?

Les gens blasés...

Quel est votre plus beau souvenir ? 

Je crois que la plus forte émotion, je l’ai ressentie lorsque je travaillais encore pour SND (groupe M6) et que nous présentions 20 minutes du film de Martin Scorsese Gangs of New York. J’ai le souvenir d’une montée des marches incroyable, juste avant laquelle la robe de Cameron Diaz a craqué. Elle a dû improviser en utilisant une épingle à nourrice ! J’ai le souvenir aussi d’avoir eu le privilège d’assister à une masterclass du maître aux premiers rangs. J’ai aussi le souvenir d’une répétition des 20 minutes à 3h du matin au Palais des festivals avec une salle entièrement vide... J’ai aussi le souvenir d’une soirée incroyable au Bâoli sur le port de Cannes avec tout le cast : Leonardo DiCaprio, Cameron Diaz, Daniel Day-Lewis, Martin Scorsese.

Qu’y a-t-il dans votre valise ?

Des tenues plus ou moins chaudes (il pleut toujours au moins une des deux semaines) et le fameux smoking, bien entendu. J’ai aussi toujours un chargeur de secours pour iPhone. Indispensable.

Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?

Mon truc, c’est justement de ne pas rester toute la quinzaine !  Le festival est très fatigant. Les gens ne s’en rendent pas compte mais c’est généralement beaucoup de stress et tout va très vite. On est en représentation permanente jour et nuit. C’est enthousiasment bien sûr mais épuisant. J’essaie de ne rester que 3 ou 4 jours maximum.

Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous un fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?

J’ai ressenti un vrai choc lorsque je me suis retrouvé nez à nez avec Francis Ford Coppola. Le mythe inatteignable qui se trouve juste à côté de vous... Encore une, fois la magie de Cannes !

Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?

Je crois bien que ce serait une soirée organisée pour la promotion de Terminator 3 dans la fameux Palais Bulle de Pierre Cardin. La villa est hallucinante.

Quelle est votre Palme d’or préférée ? 

J’hésite entre Apocalypse Now et Pulp Fiction.

Quel est votre programme après le Festival ?

Reprendre le cours d’une vie normale et prendre quelques jours de vacances.


Suivez sur Twitter @StephanRETHORE

Anderton


montage photo d'après l'affiche officielle du Festival de Cannes / Hartland Villa / Stéphane Rethore


Aucun commentaire: