Belmondo : films, anecdotes...

vendredi 23 juillet 2021

Masantonio saison 1 : l'atypique limier sur la trace des disparus

Masantonio saison 1 DVD CINEBLOGYWOOD


En DVD : Qui de mieux pour rechercher les personnes disparues qu'un enquêteur qui a lui-même tout quitté avant de revenir dans sa ville natale vingt ans plus tard ? Tel est le postulat de la série italienne Masantonio Bureau des disparus, qu'Elephant Films a sorti en vidéo. Et c'est une très bonne surprise.


Un beau jour, Elio Masantonio a quitté Gênes, laissant sa soeur assister seule à l'enterrement de leur père. Vingt ans plus tard, il réapparaît. Le préfet Attilio lui demande d'intégrer une nouvelle unité chargée de retrouver  les "disparus" - 20.000 personnes chaque année en Italie. Elio accepte. Il est flanqué d'un jeune inspecteur, Sandro Riva, qui est décontenancé par les méthodes peu orthodoxes, voire franchement étranges de Masantonio.

Chacun des dix épisodes est consacré à une enquête sur un(e) disparu(e) alors qu'en second plan, Masantonio révèle sa personnalité et, par bribes, le secret qui l'a amené à prendre le large. Les scénaristes Valerio Cilio et Gianluca Leoncini, qui ont travaillé sur la série Gomorra, ont crée un personnage fascinant : asocial, brutal dans ses propos, sans aucune empathie pour les proches de la personne disparue, Masantonio n'a rien à cirer des méthodes d'enquête traditionnelles que respecte scrupuleusement Riva. En plein interrogatoire, il coupe le témoin, lui dit que le café qu'il a offert est dégueulasse (il passe son temps à boire il caffè sans en trouver un seul à son goût) et se lève pour foncer dans la chambre du disparu, laissant son collègue honteux et désolé. Masantonio préfère s'imprégner d'une ambiance et se faire sa propre opinion à partir des objets laissés par le disparu. Il entre alors dans un dialogue intérieur avec celui qu'il recherche. Belle idée : le disparu apparaît au côté d'Elio. Ils discutent sans fard, l'enquêteur émet des hypothèses. S'il imagine que le disparu s'est fait tabasser, celui-ci apparaît couvert de bleus. Mais le disparu peut remettre en cause ces scénarios... et même rentrer dans le lard de Masantonio en l'interrogeant à son tour sur sa propre disparition.

Secrets enfouis

A l'instar d'un Monk (dans un genre très différent), Masantonio est un enquêteur atypique, rongé par un lourd secret. On a parfois l'impression qu'il est franchement xénophobe, limite raciste. Mais non : Masantonio n'a aucune empathie pour qui que ce soit. Car il connait trop bien la noirceur de l'âme humaine. Alessandro Preziosi en fait un ours mal léché, à la démarche hésitante, comme s'il croulait sous le poids d'une culpabilité trop lourde à porter. L'acteur sait aussi faire remonter ses failles, qui font pardonner son comportement souvent insupportable. Davide Iacopini campe pour sa part un flic abasourdi par son "collègue" : sous airs de premier de la classe, Riva va révéler une certaine force de caractère en même temps qu'un blessure secrète. Le duo fonctionne bien et leurs interactions donnent lieu à des échanges marrants.

L'autre personnage central de la série, c'est Gênes. La ville portuaire accueille autant qu'elle rejette. Dans ses ruelles sordides ou ses riches palazzi, elles abritent des hommes et des femmes qui, eux aussi, cachent de lourds secrets qui les amènent à larguer les amarres. Ou parfois à faire les mauvaises rencontres. Des destins brisés que Masantonio tentent de reconstituer, comme autant de puzzles. La cité ligure est omniprésente et magnifiquement mise en valeur. Elle représente un concentré d'Italie, on en découvre ses habitants et ses communautés : les grands bourgeois, les cathos, les immigrés... 

La réalisation de Fabio Mollo est élégante et efficace. La série séduit également par sa belle photo et sa musique. Chaque épisode se conclut d'ailleurs avec Altrove, la chanson de Morgan.

Masantonio est une série policière, à la fois incarnée et ancrée dans un territoire. Sa vision, pour le coup (et paradoxalement) empathique de l'humanité avec tous ses défauts mais aussi ses élans positifs, en font une totale réussite. Hâte de découvrir la saison 2.

Anderton


Aucun commentaire: