A LA UNE

vendredi 14 février 2014

7 films pour une St-Valentin décalée


Buzz : La St-Valentin, c'est la fête des amoureux. Et Cineblogywood a pensé aux amoureux du cinéma qui, plutôt que de se retrouver dans un restaurant coincés entre un vendeur de roses et un joueur de violon, vont se mater un film tranquillou sur le canapé, et plus si affinités.


Le Valentin classique mais sulfureux
Derrière ses voiles d'élégance et de sophistication, le cinéma d'Alfred Hitchcock se révèle tout à fait sulfureux. Glissez donc le Blu-ray de La Mort aux Trousses (North by Northwest, 1959) dans votre lecteur en proposant une innocente soirée où l'aventure le dispute à l'humour et à la romance. Laissez agir le charme envoûtant du classicisme hollywoodien avant de pointer les relations ambiguës entre Vandamm, le méchant interprété par James Mason, et Leonard, son homme de main, qu'incarne Martin Landau. Ce dernier est homosexuel et amoureux de son patron, c'est en tout cas comme cela que l'acteur a décidé de l'interpréter (lire l'interview de Landau au Telegraph). Voici votre Valentin(e) interpellé(e). La tension monte à mesure que la passion dévorent Roger Thornhill (Cary Grant) et Eve Kendall (Eva Marie Saint). La scène du baiser dans le train, un baiser long, lent sensuel dans une cabine de train - ces gros plans sur les lèvres, la nuque de Cary Grant, les mains aux longs doigts... le spectateur a l'impression d'être coincé entre les deux acteurs. De quoi faire grimper la pression sur votre canapé jusqu'au final on ne peut plus explicite d'un train qui rentre dans un tunnel.
Alternative : et si votre partenaire est un(e) vraie cinéphile, passez au summum de l'érotisme et de la perversion hitchcockienne : Sueurs froides (Vertigo, 1958).
Anderton



Le Valentin qui fait frissonner
Laissez tomber les comédies sentimentales, on change de créneau. Cette année, on regarde My Bloody Valentine (Meurtres de la Saint-Valentin) sorti en 2009, remake d'un film de 1981. Et ce, pour plusieurs raisons :
1) C’est un film d’horreur mais pas vraiment ce qui se fait de plus terrible dans le genre, donc on s’en remettra facilement.
2) On est pile dans le thème, ou presque : dix ans après un premier massacre le jour de la Saint-Valentin, le héro revient dans sa ville et là, le drame recommence alors que le tueur d’origine est censé être mort.
3) Pas besoin de vous répéter qu’un film qui fait peur c’est un bon moyen de se rapprocher tranquillement lors de la scène où le fameux mineur tueur brandit sa pioche ensanglantée à l’écran.
4) En solo le soir du 14 ? Pas de problème, Jensen Ackles (mais si, vous savez, l’un des héros de la série Supernatural) vous fera oublier votre célibat. A moins que vous ne préfériez Jaime King.
Alternative : balancez direct Evil Dead (l'original, de Sam Raimi) et vous serez assuré(e) que votre partenaire vous saute dessus et sa cramponne à vous. Bon, avec le risque que les scènes gore le/la rendent malade. Et là, la fin de soirée est foutue.
Lois Lane



Le Valentin entre copains
Ah, une bonne soirée entre célibataires ! Ce soir, tu te la roules et tu te la mets sur l'oreille mais tu assumes. Rendez-vous pris avec un pote qui, lui aussi, fera l'économie de fleurs et de chocolats. Commandez bières et pizzas et calez-vous devant I Love You Man (2009), une bromance imparfaite mais avec suffisamment de bons moments pour que toi et ton pote terminiez la soirée endormis sur le canapé, les bras dans les bras, comme Ross et Joey. En copains.
Alternative : tu es une fille ? Mate avec ta pote Mes Meilleures Amies (2011). Un film plein de bons sentiments, de grosses blagues, de romance contrariée, de lose féminine et de diarrhée.
Anderton

 

Le Valentin gay-friendly
Tu as invité ton meilleur ami à regarder I Love You Man et puis, finalement, tu décides qu'il est temps de lui avouer que tu l'aimes comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma. Problème : tu n'es pas certain qu'il soit gay (il est peut-être juste geek). Tu penses que mater Brokeback Moutain, c'est un peu trop cowboy comme approche - même si tu as planté une tente dans le salon. Alors tu optes finalement pour la conversion par le rire. Ce sera Tenue de soirée (1986). Bertrand Blier est au sommet de son art pour filmer ce triangle amoureux entre Gérard Depardieu, Michel Blanc et Miou-Miou. Dialogues incisifs, mise en scène élégante, musique de Gainsbourg, photo magnifique. Rien à jeter ; que de répliques cultes, que des scènes hénaurmes. Ton copain, tu vas en faire ton Michel Blanc. Prévois le moule-bite en peau de tigre.
Alternative : Top Gun (1986). Un film crypto-gay, comme Quentin Tarantino l'explique très bien.
Anderton



Le Valentin plein de fantasy
Fans de jeux de plateau et de biactol, ta copine et toi vivez le big love. Les soirées sushis-cosplay, les balades en forêts déguisés en elfes, les longues conversations en kligon... autant d'occasions d'exprimer votre amour en fusion totale. Pas question de regarder ce soir une rom-com mièvre. Votre amour implique du souffle et des grands pieds poilus. Ce sera donc Le Seigneur des Anneaux. Mais pas n'importe quel opus : Le Retour du Roi (2003). Le plus romantique. Celui qui fait couler trois fois vos larmes : lors de la bataille de Minas Tirith, lors de la séquence dans la Montagne du destin et lors du couronnement d'Aragorn. C'est tellement beau et triste un oliphant qui s'effondre, criblé de flèches.
Alternative : Princess Bride (1987), surtout pour André le géant.
Anderton



Le Valentin à trois
Comment choisir un film de bon ton pour un ménage à trois ? Déjà qu’on a du mal à se partager la couette, qui finit découpée en trois, choisir un bon film de St-Valentin devient Mission Impossible. Titanic ? Couple bien trop exclusif. The Rocky Horror Picture Show ? Trop queer. Boogie Nights ? Trop déluré ! Eternel romantique, Xavier Dolan nous livre avec Les amours imaginaires, un témoignage moderne et pop du fantasme amoureux, sur fond de ménage à trois désavoué. Pour les trios romantiques, heureux de s’être trouvés.
Anouk


Le Valentin des frustrés
Seul(e) sous la couette ? Les ongles rongés, la boîte de kleenex encore pleine ? Au lieu de vous achever avec le larmoyant Sur la route de Madison, ou bien pire, le sulfureux Dirty dancing, offrez-vous plutôt une St-Valentin à votre image ! Avec La belle personne de Christophe Honoré, un Louis Garrel d’une tristesse irréprochable, Léa Seydoux plus habillée que jamais, les amoureux frustrés de La Princesse de Clèves vous accompagneront en douceur, et vous donneront raison. C’est vrai, pourquoi diable être ensemble et heureux, quand on peut rester seul et triste ?
Anouk


Anderton, Anouk, Lois Lane et Fred Fenster les bons tuyaux

Enregistrer un commentaire