lundi 17 mars 2014

Les Garçons et Guillaume à table : un Blu-ray de sa mère

En DVD et Blu-ray : Succès populaire et critique, encensé au Festival de Cannes, multi-récompensé aux César et donc descendu par ceux qui auraient préféré que soit honoré La Vie d'Adèle, Les Garçons et Guillaume à table ! (découvrez notre dossier, de Cannes aux César) a bel et bien acquis le statut de "film-qui-ne-laisse-pas-indifférent" sans pour autant déchainer de polémique. Et ce, alors que les Français se déchiraient sur le mariage entre personnes du même sexe et la question du genre. La sortie en vidéo permet de revenir à l'oeuvre et d'en découvrir la genèse.


 
Que le film de Guillaume Gallienne soulève des questions et suscite le débat, pourquoi pas. Comment chacun d'entre nous construit-il son identité ? Quel est le poids de l'environnement familial et social dans cette construction ? Comment affirmer sa différence et la faire accepter par autrui ?... Autant de sujets abordés, illustrés dans Les Garçons et Guillaume à table ! Et autant de sujets qu'il faut évacuer pour ressentir (à nouveau) le choc d'un premier film original, dérangeant, bluffant, émouvant. Et drôle aussi.


Love story

Quelle incroyable histoire que celle de Gallienne ! Une histoire d'amour fou d'un fils pour sa mère, une histoire de fascination absolue d'un garçon pour les femmes. Guillaume grandit sans se rendre compte que sa façon d'être, de vivre en fait un homosexuel aux yeux de son entourage. Les moqueries, le dépit, la honte, la colère des autres glissent sur lui... ou presque. Dans le bonus du Blu-ray, Olivier Meyer, le directeur du théâtre de l'Ouest parisien où Gallienne a monté la pièce à l'origine du film, explique avoir été estomaqué quand l'acteur lui a lu la première fois la pièce. Car quelle violence ! Sans la finesse de Gallienne, sans son recul, son intelligence, son esprit, les situations qui s'enchaînent auraient été insupportables à regarder.

Dans un premier temps, le spectateur encaisse avec moins d'humour que Guillaume. Puis au fur et à mesure qu'il intègre l'univers du "personnage", qu'il comprend sa manière de penser, qu'il accepte son système de défense, le public se détend, sourit, rit. Non sans se faire encore cueillir ici et là.  

Toujours dans le bonus, Gallienne indique qu'il avait tout le film en tête. Cela se ressent à l'écran. La mise en scène, élégante et inventive, et le montage ont été pensés. La maîtrise est totale. En témoignent certaines scènes, remarquables à tous points de vue : celle sur le Don't Leave Me Now de Supertramp, celle dans le manège ou celle du déjeuner avec la mère, à la fin du film. Si, comme il est dit dans le bonus (décidément excellent), avec Les Garçons et Guillaume à table ! la pièce, Gallienne montre comment il est devenu acteur ; avec le film, il montre comment il est devenu réalisateur. Vivement la suite.
 
Anderton

Enregistrer un commentaire