Festival de Deauville

26 mars 2014

Roadshow Godzilla et Edge of Tomorrow : Warner envoie du lourd !


Buzz : En ce début de printemps froid et pluvieux, Warner a voulu nous rappeler que l'été approche et que c'est la saison des blockbusters. La filiale française du studio américain a ainsi organisé mardi en ses locaux un roadshow consacré à deux de ses films les plus attendus pour 2014 : Godzilla et Edge of Tomorrow.


La projection a débuté par une présentation de Godzilla. Dans une courte intro en vidéo, le réal Gareth Evans a expliqué que les effets spéciaux n'étaient pas complètement terminés. Une première compilation d'extraits nous a quand même permis de constater que le film serait spectaculaire. Et aussi gigantesque que le monstre en question. Ne lisez pas le paragraphe en bleu si vous ne voulez pas entrer dans les détails.

[spoilers] Le Godzilla est un monstre enfoui sous terre qui a été "réveillé" dans les années 50 par les humains. Lesquels ont essayé de détruire cette monumentale bestiole - les essais nucléaires français dans le Pacifique, c'était pour ça (m'est avis que Greenpeace n'appréciera pas) ! Mais Godzilla est un dur à cuire et le voici de retour à la surface. Et pas content. Le film revisite avec brio quelques catastrophes (Fukushima, tsunami), en alternant avec des scènes plus angoissantes (traque dans la jungle). 

Les séquences sont impressionnantes mais il semble que les relations entre certains personnages ne soient pas pour autant oubliées. Bref, il y aura du monstrueux et de l'humain. La projection du trailer en 3D a achevé de nous faire tirer la langue jusqu'au sol.


Après un court entracte, Warner a projeté une succession d'extraits de Edge of Tomorrow. Précédés cette fois-ci par un message de Tom Cruise, qui a longuement remercié l'équipe du film. Le pitch : un soldat, dans un futur plus ou moins proche, revit sans cesse une bataille contre des aliens ayant envahi la Terre. 

[spoilers] Le soldat en question est complètement largué (que fait-il sur cette base militaire en Angleterre ?) avant de se faire larguer sur les côtes françaises pour contenir l'invasion extra-terrestre. Ce débarquement où des E.T. insaisissables ont remplacé les Allemands et où les G.I.s sont équipés d'exosquelettes s'avère aussi fort que celui d'Il Faut sauver le soldat Ryan. En moins gore.

On est sidéré par les effets spéciaux qui nous plongent au milieu d'une bataille dantesque. Heureuse surprise : le rewind permanent que vit le héros donne lieu à quelques moments marrants. Inattendus mais bienvenus. Aux côtés de Tom Cruise, on découvre Emily Blunt et Bill Paxton, extraordinaire en sergent instructeur. Juste quand l'histoire commence à prendre forme et que le public est captivé, Warner rallume les lumières. Trop tôt, beaucoup trop tôt.


Vous l'avez compris, j'ai été conquis par ces deux présentations. Hâte de découvrir les films en intégralité.

Anderton

Aucun commentaire:

Translate this blog