Dossier

lundi 17 mars 2014

Lost : dix ans déjà

 
Buzz : Il y a dix ans (le 22 septembre 2004 exactement), la télévision américaine diffusait le pilote spectaculaire d'une nouvelle série. Pilote dans lequel un crash d'avion sur une île apparemment déserte et apparemment mystérieuse scotchait les spectateurs à leurs fauteuils. La saga Lost était lancée avec, à la clé, 16 millions d'addicts pour la première saison.
 

 
En suivront cinq autres, ponctuées par une foultitude de rebondissements et d'histoires dans l'histoire, qui seront à l'origine de multiples théories, d'emballements et de déceptions... alors que les réseaux sociaux étaient encore balbutiants. Ce sont d'ailleurs les excès du fan-club qui inciteront Damien Lindelof, co-créateur de la série, à fermer son compte Twitter.
 
Mystères et personnages
 
Dimanche, Lindelof et une partie du cast (dont Josh Holloway et Jorge Garcia) se sont retrouvés au Dolby Theater, à Los Angeles, dans le cadre du PaleyFest 2014, un festival consacré aux séries et à leurs fans. L'occasion de revenir sur quelques moments forts de Lost. La mort d'un des personnages principaux, en l'occurrence Boone (Ian Somerhalder), en fut un. "Nous pensions que l'idée de tuer un personnage tellement aimé donnerait une énergie incroyable à la série, car personne ne serait à l'abri", a déclaré Carlton Cuse, producteur exécutif, également présent.
 
Quant aux mystères non résolus de la série, Cuse les a comparés à la théorie du Big Bang : "Chaque question entraîne une autre question. Nous avons juste pensé qu'il n'y avait pas de possibilité de répondre à toutes les questions ouvertes sans être didactique et ennuyeux (...) Nous étions beaucoup plus attachés à ce qui arrivait [aux personnages]".
 
Evidemment, la disparition du Boeing de la Malaysian Airlines étaient dans tous les esprits. Mais le présentateur du débat a prévenu d'emblée : "Pas de questions sur le sujet car elles seront de mauvais goût". Là aussi, le mystère reste entier.
 
sources : Deadline, Vulture et Small Things
 
Anderton
 
 
Enregistrer un commentaire