mercredi 14 octobre 2015

Martin Scorsese méconnu (2/2) : fantôme, Pierre Richard et concubines


Martin Scorsese est à l'honneur à La Cinémathèque et à l'Institut Lumière. Cet immense cinéaste, passionné du 7e art, méritait bien ce double hommage. Continuons notre passage en revue des infos souvent méconnues sur la carrière et la vie de Marty. Action !



Théâtre
En 1961, il joue sur scène Des souris et des hommes, d’après Steinbeck.

Mémoire
En 1962, son mémoire d’études cinéma porte sur Le Troisième Homme, de Carol Reed. Jugé particulièrement réussi par Haig Manoogian, son professeur.

Viré
En 1968, il commence le tournage de Honeymoon killers, avant d’être remplacé une semaine plus tard par Leonard Kastle.

Elèves
En 1969, il enseigne le cinéma à l’Université de New York. Parmi ses étudiants : Spike Lee et Oliver Stone.

Ghost editor
En 1971, il supervise, sans être crédité au générique, le montage sonore de Minnie & Moskowitz, de John Cassavetes.

Comédie musicale
En 1977, il met en scène une comédie musicale, The Act, avec Liza Minnelli, qui est jouée à San Francisco, Los Angeles et New York.

Pierre Richard
En concert à Paris dans les années 1970, Bob Dylan fait entrer Pierre Richard dans sa loge. Il adore Le Grand Blond avec une chaussure noire ! Martin Scorsese est présent lors de cette rencontre inattendue. C'est l'acteur qui le raconte dans sa biographie. On ne sait pas ce que le cinéaste pensait du Grand Blond en question... 

Refus
En 1979, il refuse le rôle que lui propose Samuel Fuller dans The Big Red One. 
En 1976, il refuse le rôle de Charles Manson, pour le film TV Helter Skelter.

Femmes / épouses / compagnes 
Laraine Marie Brenan (1965-1971)
Sandy Weintraub (1971-1975), productrice
Julia Cameron (1975-1977), journaliste
Liza Minnelli (1977-1978)
Isabella Rosselini, rencontrée après New Y, NewY (1978-1983) 
Barbara de Fina (1985-1995), productrice
Illeana Douglas (1995-1999)  petite-fille de l’acteur Melvyn Douglas
Helen Morris (1999-...), éditrice à Random House

Asthme 
Le cloue au lit pendant son enfance. En sera définitivement guéri en 1982. "Quand j’ai eu 40 ans, l’asthme s’est arrêté net." 

Barbe
1991 : se rase la barbe pour La Liste noire. Définitivement.

Famille 
Son père Luciano Charles disparaît le 23 août 1993 ; sa mère, Catherine, le 6 janvier 1997. Ils apparaissent dans nombre de ses films.

Bide
New York, New York (1977). Son Apocalypse now : 100 jours de tournage pour un budget faramineux, conclus par une pneumonie pour le cinéaste, et un bide monstrueux. "En fait, ce n'est pas un film sur le jazz, c'est un film sur le mariage", reconnaîtra-t-il plus tard.

Lire également : Martin Scorsese méconnu (1/2) : abandons et plaisirs coupables



Travis Bickle
Enregistrer un commentaire