Dossier

jeudi 15 mai 2014

Charlie Countryman : bad trip à Bucarest


En salles : Après avoir perdu sa mère, Charlie Countryman, avec son nom des plus américanisés, presque ridicule, décide de partir pour Bucarest. La capitale roumaine lui apparaît comme une échappatoire en même temps qu'elle lui apporte une bouffée d'air frais : il y découvre la liberté made in Europe de l'Est, ses filles, ses drogues


Comme dans toutes histoires d'amour qui se respectent, il rencontre une fille, la fille. Gabi. Belle, envoûtante, elle va devenir son obsession. Il va la voir, la revoir, en tomber amoureux mais surtout découvrir la sombre vie dans laquelle son ex la force à vivre. Une réalité qui lui explose (littéralement) en pleine face et devient un mauvais trip. 


Porté par les acteurs

Réalisé par Fredrik Bond, Charlie Countryman suit un schéma très simple qui manque peut-être d'originalité. Pour autant, le film est très bien joué. Shia LaBeouf - que l'on accroche habituellement à son style ou non - incarne avec justesse Charlie, sa timidité, ses peurs, sa jeunesse, ses élans bravoure. L'ex de Gabi, Nigel, est joué par Mads Mikkelsen, qui personnifie avec talent la folie et la fureur. Quant à Gabi, elle est loin d'être la fleur fragile que l'on peut imaginer. Sous les traits envoûtants d'Evan Rachel Wood, elle dévoile un jeu inattendu et une force naturelle. 

Le scénario sur fond de décors et d'accents d'Europe de l'Est est intensifié par les touches de violences qui apportent une urgence au film et le rendent plus audacieux. Charlie Countryman devient alors un mélange de triangle amoureux et de plan Erasmus qui aurait mal tourné.

Lois Lane

 

Enregistrer un commentaire