vendredi 16 mai 2014

Le Festival de Cannes selon Séverine Lajarrige (Dragons 2)


Buzz : Il n'y a pas que des stars au Festival de Cannes. Il y a aussi les professionnels de l'ombre, entièrement dévoués à la carrière des films, maillons indispensables entre les talents d'une part et les journalistes, les blogueurs ou le public de l'autre. C'est le cas des attachés de presse en général et de Séverine Lajarrige en particulier. Auprès de Michèle Abitbol-Lasry, Séverine organise projections et interviews pour des productions françaises (Lou !) ou américaines (Transformers 4). Cette année, à Cannes, elle s'occupe de la promo de Dragons 2, présenté hors compét. Nous lui avons donc soumis notre Questionnaire cannois (découvrez nos interviews). Ses réponses évoquent Scorsese, un lieu magique, des pansements et des sourires, toujours.  



Que venez-vous faire à Cannes ?
Profiter du soleil, respirer l’air marin, faire du bateau, voir tous les films... Oh pardon, je rêvais... Je suis venue pour TRAVAILLER ! En l’occurrence sur Dragons 2, présenté hors-compétition.

Combien de fois avez-vous participé au Festival ?
13 fois !  Je ne suis pas venue tous les ans depuis que je fais ce métier. 2014 sera donc ma 14e fois.

Qu’attendez-vous de cette édition 2014 ?
D’être surprise, conquise... ou pas, de faire de belles découvertes, en tout cas de voir des films qui ne me laissent pas indifférente.

Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ?
J’aimerais dire “aller aux projections” mais malheureusement cela n’arrive pas si souvent, contrairement à ce que l’on pourrait penser ; alors : aller tous les jours travailler en longeant le bord de mer. C’est quand même plus agréable que les couloirs du métro !

Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?
Les gens qui ne peuvent pas s’empêcher de consulter leur téléphone pendant les projections, ceux qui viennent juste pour frimer et parader.

Quel est votre plus beau souvenir ?
Mon premier festival, en 1997, lorsque j’ai accompagné Wim Wenders et Andie McDowell qui participaient à la photo organisée pour le cinquantième anniversaire du Festival. Je me suis retrouvée en face de Martin Scorsese, Pedro Almodovar, Tim Burton, Johnny Depp et beaucoup d'autres qui posaient tous ensemble. Je ne sais plus combien ils étaient exactement : 50 justement peut-être !! J’avais l’impression d’être devant un écran de cinéma ! Cela me semblait tout à fait irréel.

Qu’y a-t-il dans votre valise ?
Quelques tenues “montée des marches”, des pansements (on marche beaucoup à Cannes !), du doliprane (on peut avoir très mal à la tête à Cannes !).

Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?
Garder le sourire, rester zen et se dire que tout ceci n’est que du cinéma !

Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous un fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?
J’ai du mal à citer quelqu’un. Il y a plein d’artistes que j’admire mais je n’ai jamais été fan de base.

Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?
C’était au Palais Bulles, en 2000. Un endroit incroyable, avec une magnifique vue sur toute la baie de Cannes. Le lieu était peut-être plus délirant que la fête ; c’était assez magique.

Quelle est votre Palme d’or préférée ?
La leçon de piano. Et je ne dis pas ça parce que Jane Campion est présidente du jury cette année ! Ou La Dolce Vita ou... J’avoue que je n’ai pas vu toutes les Palmes d’or.

Quel est votre programme après le Festival ?
Le même qu’avant.. Reprendre un rythme “normal” jusqu’à l’année prochaine !

copyright photo : Séverine Lajarrige

Anderton
Enregistrer un commentaire