A LA UNE

lundi 19 mai 2014

Le Festival de Cannes selon Michèle Halberstadt (ARP)


Buzz : Comme beaucoup d'amoureux du 7e art, j'ai découvert Michèle Halberstadt dans les pages de Première, au cours des années 80. D'interviews en reportages, elle nous faisait entrer dans l'intimité des stars et sur les plateaux de productions françaises ou américaines. Sans jamais abandonner l'écriture (elle compte plusieurs ouvrages à son actif), Michèle se lance dans la production et la distribution de films, en cofondant ARP, en 1990. Avec un maître-mot : l'éclectisme. En atteste sa filmographie, de Taxi à Rosetta, d'Alain Corneau à Johnnie To, en passant par François Dupeyron ou Paolo Sorrentino. 

L'occasion était trop belle de rendre hommage à cette grande dame du cinéma tout en lui soumettant notre Questionnaire cannois (découvrez nos interviews). Le Festival de Cannes pour Michèle Halberstadt, ce sont des Palmes d'or, de l'amour, des chaussures plates et un club sandwich. Entre autres.


Qu'êtes-vous venu faire à Cannes ?
Voir des films. Présenter des films. Acheter des films.

Combien de fois avez-vous participé au Festival ?
Depuis 1981...

Qu’attendez-vous de cette édition 2014 ?
J'espère beaucoup d'enthousiasme pour le film de Djinn Carrenard [FLA], d'admiration pour celui d'Atom Egoyan [Captives], d'émotion pour celui de Zhang Yimou [Coming Home], et de prise de conscience pour le documentaire de Sergei Loznitsa [Maïdan].

Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ?
Tomber en amour devant des films.

Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?
Cannes sous la pluie.

Quel est votre plus beau souvenir ?
Nos deux Palmes d'or : l'émotion d'Emilie Dequenne recevant son prix [pour Rosetta, des frères Dardenne, en 1999]. La joie de Leslie Cheung quand Adieu ma concubine a reçu la Palme [en 1993].

Qu’y a-t-il dans votre valise ?
Des chaussures plates pour courir d'un bout à l'autre de la Croisette.

Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?
Faire une soirée  dans mon lit : club sandwich et extinction des feux à 22h.

Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous un fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?
Quand ça m'arrive je le dis ! Exemple : Nick Cave, croisé dans un escalier il y a 2 ans... Je lui ai dit : "La B.O. de Jessie James [L'Assassinat de Jesse James par le traître Robert Ford] est un chef-d'oeuvre". Il m'a embrassé en me disant : "J'ai bien fait de ne pas prendre l'ascenseur".

Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?

Toutes les fêtes organisées par Maurice Tinchant sont mes préférées.

Quelle est votre Palme d’or préférée ?
Voir question 6.
 
Quel est votre programme après le Festival ?
Dormir et me remettre à la gym.

Retrouvez Michèle Halberstadt sur Twitter : @LaCastafiore

crédit photo : Michèle Halberstadt

Anderton
Enregistrer un commentaire