A LA UNE

mardi 23 décembre 2014

Joe Cocker : ses tubes au cinéma


Artistes : La voix rauque de Joe Cocker s'est éteinte. Cancer du poumon... triste fin pour un chanteur qui ne manquait pas de coffre. Parmi tous ses tubes planétaires, quelques uns sont intimement liés au cinéma. Montez le son.


Le talent de Joe Cocker est révélé au festival de Woodstock, en août 1969. Un demi million de personnes l'entendent notamment réinterpréter With a little help from my friends avec un sacré supplément d'âme. Le concert fait l'objet d'une captation. A la réalisation, Michael Wadleigh. Le réalisateur de la seconde équipe s'appelle Martin Scorsese.
 

 
A partir des années 80, alors que sa carrière est bien lancée, Joe Cocker interprète quelques chansons qui apparaissent dans la B.O. de longs-métrages. En duo avec Jennifer Warnes, il signe Up where we belong pour Officier et Gentleman (1982) de Taylor Hackford, avec Richard Gere, Debra Winger et Louis Gossett Jr. Le film et la chanson sont deux immenses cartons (lire notre article Summer 82 : sexe, bordel et souris).



Autre tube planétaire : You can leave your hat on. La chanson est à nouveau liée à un film sur une torride histoire d'amour : 9 semaines 1/2 (1986), d'Adrian Lyne, avec Mickey Rourke et Kim Bassinger. La voix sensuelle de Joe accompagnant le strip tease sexy de Kim laisse un souvenir mémorable aux spectateurs émus, voire moites.



On entendra la voix de Cocker dans plusieurs autres longs-métrages : Big Foot et les Henderson, Bodyguard, Nuits blanches à Seattle, L'impasse, Flight... ou Meilleur espoir féminin, avec N'oubliez jamais. Chanson dont la vidéo (on disait clip à l'époque) met en scène Catherine Deneuve.
 

 
Les chansons seront aussi reprises dans plusieurs séries : Miami Vice, Les Simpson, Dr House, Sur Ecoute, Entourage, Friends, South Park, et même Inspecteur Derrick !

En revanche, si Joe Cocker est associé à Many rivers to cross, il s'agit de l'une de ses nombreuses reprises. L'original, signé Jimmy Cliff, est également interprété par ce dernier dans le film jamaïcain culte The Harder They Come (lire Jamaica : un cinéma red, gold and green).



Sinon le seul rôle interprété à l'écran par Cocker est celui d'un chanteur de rue dans Across the Universe (2007) de Julie Taymor.



Anderton
Enregistrer un commentaire