mardi 21 avril 2015

"La Gaumont, c'est la vie" - INTERVIEW

 
Buzz : Le 120e anniversaire de Gaumont est notamment célébré dans le cadre d'une grande exposition. Cineblogywood s'est engouffré dans la brèche pour interroger des professionnels du 7e art sur un souvenir lié à la firme à la marguerite. Après Jean-Paul Salomé et trois journalistes, la parole est à Frédéric Krebs, directeur marketing des Cinémas Gaumont-Pathé :

"La scène se passe au début des années 80. Mes parents viennent d'acheter le fameux magnétoscope à cassettes VHS et celui-ci trône dans le salon, au-dessus de la télé. J'ai 7 ou 8 ans et mes premiers souvenirs de cinéma se confondent souvent avec les films de Jean-Paul Belmondo qui se succèdent de façon régulière chaque week-end. Quelques années plus tard, je lirai avec frénésie 200 films au soleil, le livre autobiographique de son producteur fétiche, Alain Poiré, et qui a été décisif dans mon choix de travailler dans le cinéma. On ne soulignera jamais assez comment ce grand monsieur a écrit plus de cinquante ans de l'histoire du cinéma français, au sein d’une seule et unique maison de production : la Gaumont.
 
Et comment oublier ce fameux générique qui ouvre chaque séance ? Le logo Gaumont flotte dans l'espace sur une musique que John Carpenter lui-même n'aurait pas reniée. Inquiétant ? Prometteur ? Excitant ? Ce générique est tout cela à la fois, car dans la seconde qui suit, c’est le visage des acteurs français les plus talentueux du moment qui emplit l’écran : Gérard Depardieu, Sophie Marceau, Pierre Richard... Derrière la caméra, les plus grandes signatures en réalisation se pressent pour fabriquer les films cultes de plusieurs générations de spectateurs. Lautner, Berri, Veber, Molinaro, Oury... Avec le recul, la Gaumont, c’est finalement la maison qui m’a accompagné pendant toute ma vie de passionné de cinéma. La Gaumont, c’est la vie".

Travis Bickle
Enregistrer un commentaire