jeudi 18 mai 2017

Cannes 2017 : Faute d'amour "glaçant", "déprimant", "ampleur extraordinaire"

Buzz : Après Leviathan (2014), le Russe Andreï Zviaguintsev revient en sélection officielle au Festival de Cannes avec Faute d'amour (aka Loveless aka Nelyubov). Les premières réactions des festivaliers sont tombées. Florilège.



Dans Faute d'amour, un mari et son épouse en instance de divorce sont amenés à se réconcilier pour retrouver leur fils de douze ans, qui a disparu à la suite d'une de leurs disputes. 



Pour notre rédacteur Travis Bickle, "Faute d'amour est un film implacable et désespéré. La mise en scène est magnifique mais trop solennelle, au point qu'Andreï Zviaguintsev frôle parfois la caricature. Des défauts qui ne devraient pas empêcher le film de se retrouver au palmarès". Découvrez sa critique complète sur LCI.fr.









Anderton

Enregistrer un commentaire