29 juin 2007

Cameron Diaz : scary à tout prix

Artistes - En prod : A Hollywood, le frisson est à la mode et les stars n'hésitent plus à jouer dans ces films de genre classés dans les séries B.
Cameron Diaz, qui fait tout de même partie des femmes les plus payées de la Cité des Anges (jusqu'à 15 millions de dollars par apparition), a accepté de jouer dans The Box, un film d'horreur signé Richard Kelly (Donnie Darko).
L'histoire : une femme reçoit une boîte mystérieuse dont chaque bouton provoque des événements étranges. C'est un peu comme Click, avec Adam Sandler, sauf que c'est pas drôle, quoi ! Ce sera même interdit aux moins de 13 ans. Premier coup de manivelle à l'automne.
Anderton

28 juin 2007

"Indiana Jones 4" : la vidéo du premier tour de manivelle

Sur le web - En prod : Moteur. Action ! Le tournage d'Indiana Jones 4 a officiellement débuté. Grâce à l'excellent The Movie Blog, voici une vidéo du premier jour de tournage.
C'est très court mais sympa. On y voit Steven Spielberg et George Lucas trinquer au champagne pour célébrer les retrouvailles de toute l'équipe. En revanche, on ne voit ni Harrison Ford (dont on vous a déjà montré la première photo en costume d'Indiana Jones), ni Shia LaBeouf (qui a évoqué sa rencontre avec Harrison-aux-mains-d'acier), encore moins Cate Blanchett, pas plus que Sean Connery mais pour lui, c'est normal vu qu'il préfère rester à la retraite.
Anderton

27 juin 2007

Docu ! Docu ! Docu !

Artistes - Buzz : Vous ne connaissez pas Nicolas Castro et c’est tant pis pour vous car ce type-là est un génie.
Grâce à son amour sans failles des séries B, Z et des films X des eighties, il est à la mémoire du cinéma de navets ce que Rocco Siffredi est au bowling : un maître.
Mon curé chez les bidasses
C’est sous ce titre de documentaire déjà culte (co-réalisé avec Laurent Préyale) qu’il nous emmène dans une revisite des films de Max Pécas, Henri Guybet, Paul Préboist et autres artistes de calibre régional comme Bernard Menez. Le tout, avec la voix off de Patrice Leconte et les abonnés à TPS Star (depuis la fusion, il y en a !) vont pouvoir se régaler vendredi 29 juin pour la soirée thématique à 20h55.
Du rififi chez les barbouzes sera le 3e docu de la soirée (22h40) et "the cherry on the cake", comme disait David Ginola après sa 8e année à Londres. C’est presque Les cadavres ne portent pas de costards : un détective "privé de clients" vaàa la recherche des 0SS117, Coplan et autres Gorille dans le paname des années 60. Un concentré d’extraits sur un montage malin : du travail d’orfèvre ! Entre les deux , on se délectera avec Michel Rocas, roi du nanar ?
Castro est un fidèle …
Ce coquin de Nicolas Castro, non content d’une culture sans faille sur les nanards, est aussi un puit sans fond sur le X français des années 80. Pour ceux qui savent utiliser leurs programmes TV, vous avez vu il y a 3 mois l’excellent docu L’Age d'or du X (un extrait ici) sur Paris Première (record d’audience de la chaîne !!!!). Et bien, c’est sur Canal, que vous découvrirez en octobre : Brigitte et moi, sorte de grand détournement sur les films de boules de Brigitte Lahaie, Marylin Jess et autres Richard Alban. Autant dire, pour pas mal d’entre nous, nos premières érections et nos premiers kleenex sales. On vous en reparlera bien sûr…
Marcel Martial (Veinal)

Gordon Brown, Full Monty (Python)

Artistes : Bon, je sais, je vous en ai déjà parlé il y a quelques mois mais en ce jour où Gordon Brown devient Premier ministre du Royaume-Uni en lieu et place de Tony Blair, je ne pouvais pas en remettre une louche.
Avouez quand même qu'entre Gordon Brown le travailliste et Terry Jones le Monty Python, il y a un sacré air de famille. Enfin, regardez, quoi ! La forme du visage, le nez, les sourcils, les yeux... Ce sont deux frères. Hein, dites, ho ! Mais que viennent faire ces deux types en blouse blanche ? Mais lâchez-moi ! On veut m'empêcher de révéler la vérité... Mais vous me faites mal, les gars... C'est un complot... Non, pas la camisole !
Andertokghfhjs

26 juin 2007

Sale temps pour les Tom

Artistes : Hasard de l'actu ou méga-complot international contre les Thomas, toujours est-il que Tom Cruise et Tom Sizemore sont dans de sales draps. Surtout le second.
Cruise banni
Mais commençons par le mari de Katie Holmes. Parce qu'il est membre de l'Eglise de Scientologie, considérée comme une secte en Allemagne (comme en France), Tom Cruise ne pourra pas tourner certaines scènes de son prochain film, Valkyrie (Walkyrie), dans des sites militaires allemands. Paula Wagner, l'associée de Tom, a eu beau déclaré que le film n'avait rien à voir avec la religion de Cruise, les autorités de Berlin sont restées inflexibles.
Le comédien américain doit interpréter le colonel Claus von Stauffenberg, un officier allemand à la tête du complot destiné à assassiner Hitler en 1944. Un film, réalisé par Bryan Singer, qui sortira en 2008, et qui suscite "l'intérêt spécial" du ministère allemand de la Défense. En clair, Tom, fais gaffe à pas humilier les rares héros de la Wehrmacht. Le fils du colonel a d'ailleurs dénoncé le projet en raison de la religion de Cruise.
Sex, drugs and Hollywood
Tom Sizemore est moins connu que Tom Cruise mais son visage est familier des cinéphiles. Il excelle dans les seconds rôles de durs à cuire (Il Faut Sauver le Soldat Ryan, La Chute du Faucon Noir, Heat...). Enfin, il excellait car Sizemore a lâché le cinoche pour la drogue. Il était d'ailleurs en probation quand il s'est fait gauler avec des produits illicites. Et le voici condamné à 16 mois de prison.
Son avocate va faire appel, soulignant que l'enfermement n'apporterait rien de bon à l'ex-vedette. C'est aussi ce qu'est venu dire à la barre Martin Sheen, un ami de l'acteur. Sizemore avait déjà été inquiété par la justice en 2003 pour une affaire de coups et blessures contre sa compagne de l'époque, Heidi Floss, plus connue comme la "Madame Claude de Hollywood". Bref, à tous ceux qui pensent que le cinéma, c'est du chiqué, je conseille de ne pas aller le claironner devant Tom Sizemore. Ce type est un vrai bad boy.
Anderton

Tape-le comme McClane

En salles - Sur le web : Plus qu'une semaine avant de pouvoir découvrir dans quel merdier John McClane s'est encore fourré. La bande annonce de Die Hard 4 (Live Free or Die Hard) nous en donne une petite idée.
Selon L'Olive, le film est bon. Tant mieux. Pour tous ceux qui comme moi se sont pris une énorme claque en regardant Die Hard (le premier), chaque nouvelle aventure du flic new-yorkais aussi "dur à cuire" que "difficile à tuer" est attendue avec autant d'intensité que la première nuit d'amour d'un marin après trois mois en mer.
Evidemment, on fera jamais aussi bien que l'original mais bon. En attendant donc, la Fox propose deux jeux vidéos sur internet pour vivre les tribulations de John McClane par procuration : passons sur le jeu de course-poursuite en voiture qui rappelle, jusque dans le graphisme, le design des premiers jeux Atari. Le deuxième jeu vidéo, Bare-knuckle brawl (la castagne à mains nues) qui semble adapté d'un jeu pour la Wii, permet de se fritter avec des méchants. Au menu : esquives, coups de poings et coups de tronche. Simple. Brutal. Sympa.
Télécharge dur
Sur le site internet de Live Free or Die Hard, vous pourrez aussi réaliser vous même vos fonds d'écran, regarder des vidéos, télécharger des sonneries de mobile à base de "Yippee Ki Yay Motherfucker" (enfin, on attend pas l'insulte), tenter de gagner un concours dont le premier prix est un stage de cascade et plein d'autres trucs géniaux que les filles, et ben, elles peuvent pas comprendre.
Même qu'il y a un accès vers une page MySpace spéciale et vers Second Life, où Bruce Willis aime bien se promener. Car contrairement au personnage qu'il interprète (réfractaire à la technologie), Bruce adooore internet. Même qu'il s'est incrusté incognito sur un forum internet avant de révéler son identité. On en avait parlé ici.
Anderton

25 juin 2007

L'horreur embusquée derrière la comédie

En salles : Johnson & Johnson avaient annoncé dans un précédent post le naufrage d'Evan Tout Puissant pour son premier jour de démarrage. A la fin de ce week-end, la comédie de Tom Shadyac avec Steve Carrell a terminé en tête du box-office américain, rapportant 32,1 millions de dollars en trois jours mais, comme l'écrit Variety, "à un océan ou deux derrière son prédécesseur", Bruce Tout Puissant, avec Jim Carrey, qui avait débuté avec 68 millions de recettes.
La comédie la plus chère de l'histoire du cinoche (Battlefield Earth ne compte pas) est le premier des blockbusters de l'été à se viander méchamment. Et après un mois de mai "torride" (c'est Variety qui s'excite, pas moi), pour la 4e semaine consécutive, les démarrages génèrent moins de brouzoufs que l'an passé à la même époque.
Horreur ! Bonheur !
La bonne surprise vient d'une série B d'horreur tirée d'un livre de Stephen King : 1408 dont voici la bande-annonce. Le film, signé Mikael Hafstom, avec John Cusack et Samuel L. Jackson, se classe à la 2e position (20,1 millions de dollars). C'est d'ailleurs le meilleur démarrage d'une adaptation de King à ce jour. Et plus d'un spectateur sur deux était une femme. Comme quoi.
A noter que Les 4 Fantastiques et le Surfeur d'Argent et Ocean's 13 ont respectivement vu leurs recettes chuter en une semaine de 65% et 42%. Faut dire que c'est désormais la méthode des studios : cartonner au maximum au démarrage. Après, essayer de conforter sinon...
Anderton

2007 L'Odyssée de l'iphone

Sur le web - Buzz : Le dernier né d'Apple s'annonce révolutionnaire. C'est en tout cas ce qu'on affirme dans la boîte de Steve Jobs. Et pour montrer à quel point l'iphone va nous changer la vie, une scène mythique de 2001 L'Odyssée de l'Espace a été détournée.
Le monolithe noir a été remplacé par un iphone. C'est très bien foutu. Dommage qu'Apple n'ait pas pris le risque artistique de s'en tenir à la bande-son d'origine.
Du coup, on a des dialogues digne d'une pub pour une lessive. Bref, en total décalage avec l'idée de départ et les images. Mais bon, Steve Jobs n'est pas Stanley Kubrick et dans l'espace, personne ne vous entend appeler. Voici donc la pub pour l'iphone. Enjoy !
Anderton

Paramount va schtroumpfer les Smurfs

En prod - Buzz : Bonne nouvelle ! Il y aurait un nouveau fournisseur de drogue chez Paramount et sa came aurait pour effet de voir des petits hommes bleus partout.
Plus sérieusement, le team à Brad Grey se met à la préproduction des Schtroumpfs, autrement dit les Smurfs, en langue de là bas. C'est Variety qui l'écrit. Ce sera un film d'animation.
Aux dernieres nouvelles, Sidney ne serait pas retenu mais on murmure qu'Ophélie Winter pourrait jouer la Schtroumpfette...
Johnson & Johnson

24 juin 2007

Travolta : "une belle fille comme moi"

Artistes : De passage à Paris pour la promo de son nouveau film, Hairspray (et dont voici la bande-annonce), John Travolta a révélé qu'il se sentait "vraiment sexy" en femme.
Je n'ai rien contre les formes (au contraire) mais, comment dire, en voyant le look de Travolta ci-dessus, le terme "sexy" ne me vient pas spontanément à l'esprit. En revanche, "travelo tas" s'affiche en immenses lettres lumineuses. "Les femmes que j'aimais lorsque je grandissais s'appelaient Sophia Loren, Anita Ekberg, Marilyn Monroe, Elizabeth Taylor... Des femmes avec des courbes", a-t-il encore déclaré. Et ma foi, c'est vrai qu'il a dans Hairspray des faux airs d'Elizabeth Taylor... enfin, l'Elizabeth Taylor d'aujourd'hui.
La photo d'à côté représente bien sûr Eddie Murphy dans le délicat Norbit. Aucune erreur, l'extra-large est à la mode aux States. D'ailleurs, on vous en avait parlé dans ce post hénaurme.

Concours "In Bed with Ocean's 13"

En salles - Artistes : Puisque nous sommes génétiquement programmés pour tout ce qui est très drôle et très con et puisqu'on aime bien aussi quand on en fout pas une rame...
Mais aussi puisque nous avons décidé de miser sur la générosité créative des 24 personnes qui nous lisent...
Je vous propose ce petit concours qui, en gros, pourrait s'intituler : "Fais-moi rire en imaginant le dialogue de cette scène !". Scène évidemment tirée d'Ocean's 13, avec (au lit) George Clooney et Elliott Gould et debout, Matt Damon.
Vous avez une semaine et merci de ne pas utiliser vos Texas Instrument dans lesquelles vous avez rentré toutes vos pompes.
Johnson & Johnson

23 juin 2007

La première photo d'Indiana Jones

Sur le web - En prod - Artistes : Indiana Jones est de retour ! Il a vieilli mais, en un sens, il n'a pas changé. La preuve avec cette première photo de Harrison Ford sur le tournage d'Indiana Jones 4. Le cliché a été pris par Steven Spielberg himself et mis en ligne par spielbergfilms.com.
Un journal de bord vidéo sur le tournage a été ouvert sur indianajones.com : on vous en avait déjà parlé avec l'interview de Shia LaBeouf.
Anderton

L'arche d'Evan Tout Puissant prend l'eau

En salles : "Evan Almighty, a comedy in biblical perdition" (*). Avec seulement 11 millions de dollars vendredi , Evan Tout Puissant devrait terminer son week end autour des 30 millions et n'est même pas sûr d'aller chercher les 100 millions en fin de parcours.
Sachant que le film a couté 175 millions de $ selon Universal (210 selon la police), auxquels on peut rajouter facilement 50 millions de marketing, ca nous fait plus de 150 millions de dollars qu'on est pas prêt de revoir.

En fait c'est comme si Ron Meyer avait eu en mains les 4 prochains tickets de loto gagnant mais qu'il aurait décidé de s'en servir comme papier toilettes. On a connu des directeur financiers qui se sont défenestrés pour moins que cela.
Johnson & Johnson
(*) Parmi les autres titres de la presse américaine : "C'est un miracle ! Ils ont rendu Steve Carrell pas drôle" (Slate), "Voici le déluge ! Un échec comique de proportion biblique" (Washington Post). Anderton.

22 juin 2007

Kill Bill : enfin la version longue Director's Cut !

En DVD - Buzz : On est un paquet à ne pas avoir acheté les deux DVD de Kill Bill, alertés par des rumeurs annonçant la sortie prochaine d'une version longue. Et on a attendu, attendu.
Et comme "l'attente, c'est la première partie du plaisir", soyez prêts à prendre votre pied. Car le site Cinematical révèle une annonce d'Amazon : Kill Bill : The Whole Bloody Affair sortira en DVD le 6 novembre aux States.
Le coffret comprendra 4 galettes numériques pour une durée de 247 minutes. Normalement, l'ami Quentin Tarantino devrait nous avoir réservé quelques beaux bonus.
Anderton

Clooney menace de quitter l'Italie

Artistes : George Clooney est un activiste. Toujours prêt à se mobiliser pour une juste cause. Son combat pour alerter l'opinion internationale sur le génocide du Darfour est tout à son honneur.
Ces derniers temps, George se démène pour récolter des signatures en faveur d'une pétition. Laquelle demande au maire de Laglio d'abandonner un projet de développement. Laglio, c'est la petite ville sur les rives du lac de Côme, en Italie, où George a acquis une superbe bâtisse. La Villa Oleandra, dotée de 15 pièces, qui lui a coûté 10 millions de dollars en 2002.
"Je vais devoir déménager"
Or, le maire de Laglio veut justement construire un parking et une jetée qui, partant de la ville, viendrait s'arrêter... devant la résidence de l'acteur.La petite plage que ce dernier a tenté en vain d'acheter serait alors pavée et transformer en petite "piazza". Grosse colère de Mr Clooney, qui se défend pourtant de ne penser qu'à sa tranquillité. "Je ne veux pas que ma présence ici affecte les habitants de la région. Les travaux sont lancés uniquement parce que j'habite ici. Et à moins qu'ils s'arrêtent, je vais devoir déménager", explique l'acteur.
Il a donc ajouté sa signature à la pétition. Manuela Nuti, qui est à la tête de l'association des résidents, est ravie de ce renfort de poids : "Nous avons plus de mille signatures mais avec une signature de George Clooney lui-même, cela doit en valoir cent de plus". Sans compter que si la védette s'en va, ça va faire chuter l'attrait de la ville.
Anderton

21 juin 2007

Géant vert et Homme de fer à l'affiche

Sur le web - En prod : Plusieurs sites internet (The Movie Blog, Uruloki...) présentent les premières affiches de deux films sur des personnages Marvel : Hulk et Iron Man.
L'occasion de faire un point sur le casting de chaque long-métrage. Et y a du lourd ! Côté géant vert, on retrouvera Edward Norton (Bruce Banner/Hulk), Tim Roth (Emil Blonsky/Abomination), William Hurt (general Ross) et Liv Tyler (Betty Ross). Le tout sera réalisé par Louis Leterrier (Le Transporteur I et II, Danny The Dog). Comme quoi, malgré le bide de Titof avec Catwoman, les Ricains font encore confiance à un Frenchie pour adapter des super-héros à l'écran.
Côté Homme de fer, sont réunis à l'écran Robert Downey Jr (Tony Stark/Iron Man), Terrence Howard (Jim Rhodes), Gwyneth Paltrow (Virginia Potts) et Jeff Bridges (Obadiah Stane/Iron Monger). Avec en guest star Samuel L. Jackson dans le rôle de Nick Fury , le patron d'une agence de renseignements - un personnage qui pourrait apparaître également dans d'autres films Marvel. Derrière la caméra, Jon Favreau (Elf, Zathura). On vous a déjà parlé de sa page MySpace et de son dialogue avec les internautes sur ce projet.
Anderton

Black Mamba en vert et bleus

Black Mamba ayant usé et abusé de son sabre et de sa plume pour le bonheur des lecteurs de CinéBlogywood, elle a laissé tomber le jaune tâché de rouge pour aller se mettre au vert et soigner ses bleus.
Au programme : salles obscures, DVD à la chaîne, crêpes, tourteaux et grand air ! En tout cas, on lui souhaite. Profites-en à donf et reviens-nous en pleine forme. D'autant qu'il y aura du pain sur la planche très bientôt. Faut y croire ! La bise, Miss !
Anderton

20 juin 2007

James Bond : 22, v'là Marc Forster !

En prod : C'est officiel. Marc Forster réalisera le prochain James Bond. Le réalisateur d'A l'Ombre de la Haine (Monster's Ball) et Neverland est aux anges : "J'ai toujours aussi été un fan de James Bond, alors c'est très excitant de relever ce défi".
Rappelant qu'il a toujours été "attiré par des histoires d'un genre différent", le cinéaste souligne que "la nouvelle direction que le personnage de Bond a prise offre au réalisateur un large champ de nouvelles possibilités". Et de pointer qu'il est impatient de tourner avec Daniel Craig.
Cerf-volant afghan
La 22e mission de 007 sera tournée à partir de décembre aux studios Pinewood pour une sortie prévue en 2008. Forster a planché sur le scénario, au côté de Paul Haggis, scénariste recherché (Million Dollar Baby, Lettres d'Iwo Jima, Casino Royale) et réalisateur prometteur (Crash).
Entre temps, Forster sortira à la fin de l'année aux Etats-Unis son film The Kite Runner, d'après le livre éponyme de Khaled Hosseini (Les Cerfs-Volants de Kaboul, en français), un drame qui a pour cadre l'Afghanistan.
Anderton

19 juin 2007

Ben Stiller et Owen Wilson s'en vont en guerre

En prod : Orage Tropical. Ce n'est pas le titre du dernier roman de l'été à l'eau de rose mais celui du prochain film réalisé et interprété par Ben Stiller.
L'histoire : une bande de comédiens joue dans un film de guerre mais la réalité rejoint vite la fiction et voici nos védettes plongées au beau milieu d'un vrai conflit.
Présenté comme ça, ça rappelle vaguement la trame de Three Amigos, le remake bidonnant des Sept Mercenaires signé John Landis dans lequel trois acteurs ringards (Steve Martin, Chevy Chase et Martin Short) sont recrutés par des villageois mexicains pour les défendre contre une horde (sauvage) de bandits. Evidemment, les Trois Amis croient être engagés pour une représentation de leur show...
Mais je m'éloigne de Tropical Thunder dont le casting est tout aussi réjouissant : Owen Wilson, Nick Nolte, Jack Black, Robert Downey Jr et Ben Stiller himself. Que du bon ! Tournage prévu en fin d'année à Hawaii et Los Angeles.
Anderton

18 juin 2007

"Indiana Jones 4" : première vidéo sur le web

En prod : C'est officiel, la production d'Indiana Jones 4 est lancée ! Pour marquer l'événement, une première vidéo a été mise en ligne sur indianajones.com. C'est le très bon site spielbergfilms.com qui balance l'info.
On y découvre Shia LaBeouf qui nous raconte à quel point il est fan de la série (en même temps, il va pas nous dire qu'il préférait Allan Quattermain !) et qu'il se matait les trois films d'affilée quand il était môme. Il nous dit aussi que son père (cajun) était fan de John Ford. Et il décrit sa première rencontre avec Harrison Ford qui, plutôt que de pisser aux quatre coins du plateau, broie les mains des personnes qu'il salue, histoire de montrer qui est le patron.
En revanche, Shia fait chier (nul mais fallait la caser) car il se garde bien de nous dire quoi que ce soit sur l'histoire ou son rôle. Affaire à suivre donc.
Anderton

"Chrysalis" : un teaser alléchant

Sur le web : Un Paris futuriste et glauque, des expériences mystérieuses, un flic inquiétant, un criminel sanguinaire... autant d'images et de sentiments que l'on retrouve dans ce teaser de Chrysalis.
On en découvre un peu plus sur le site internet du film. Ex-flic, David Hoffmann (Albert Dupontel) reprend du service pour arrêter le meurtrier de sa femme, un serial killer (Alain Figlarz). L'enquête l'emmène au coeur d'une "clinique à la pointe de la technologie", selon le synopsis. De mémoire, il en sera beaucoup question, apparemment.
Marie Guillard, Marthe Keller et Mélanie Thierry complètent le casting de ce film réalisé par Julien Leclercq. Le teaser est alléchant et les images léchées, ce qui est bon signe. En voyant Dupontel endosser le rôle d'un personnage sombre et traumatisé, j'ai de suite pensé au Convoyeur. Les scènes de labo m'évoquent Minority Report. Y a pire comme références ! Si Chrysalis est aussi réussi que ces deux films, j'achète ma place tout de suite. Verdict le 31 octobre.
Anderton, grâce à Johnson & Johnson les bons tuyaux

17 juin 2007

Pour quelques accords de plus

Sur le web - Artistes : "Es-tu prêt à entrer dans le monde Sergio Leone ?", demande cette pub italienne pour Sky Cinema Classics. Le paradoxe, c'est qu'on entre dans l'univers du grand cinéaste... par la musique du génial compositeur, Ennio Morricone. Le premier a tendance à éclipser le second et c'est injuste.
Reste que cette pub est géniale. C'est ici que ça se regarde. Enjoy !
Anderton
PS : Merci à Raph le terroriste musical

16 juin 2007

L’Invasion : re-make my day !

Sur le web : L’Invasion des Profanateurs de Sépultures va entrer dans le Top 10, des films les plus remakés (comme mon ex). Donc après Abel Ferrara en 1993 avec son oubliable Body Snatchers, c’est au tour d'Olivier Hirschbiegel, le très bon réal de La Chute et du méconnu L’Expérience de s’y coller avec L'Invasion (The Invasion - sortie US en août et en France en novembre…si les freres Warner ne changent pas la date).
Un petit casting : Nicole Kidman, Daniel Craig… (qui ne se quittent plus : A la Croisée des Mondes/The Golden Compass, en décembre sur nos toiles) et c’est produit par ce bon vieux Joel Silver (Matrix, etc.).
La bande-annonce nous donne envie ici. J’entend déjà les trompettes de cinéphiles furieux dirent que l’on ne touche pas au chef-d’oeuvre de Don Siegel (mais bon, qui l’a revu récemment comme moi, sait que ça a vieilli…) et qu’il faut savoir donner sa chance au produit.
On en reparlera, mais bien des remakes ont surclassé l’original.
Bref ça sent bon.
Marcel Martial (remakable)

15 juin 2007

Les effets spéciaux époustouflants de "Transformers"

Sur le web : C'est une exclusivité mondiale que vous livre CinéBlogywood.
A savoir les premières images du tournage de Transformers. Voici donc une scène impliquant de nombreux effets spéciaux.
La qualité des images n'est pas terrible mais il s'agit d'une vidéo prise par une personne dans le studio. C'est donc ici que ça se regarde. Enjoy !
Anderton

En attendant Saw 6

En salles : Voici un petit objet aussi sûr que le papier "attrape-mouche", le "poster-de-Saw-attrape-boutonneux". C'est facile, ça veut rien dire et ça fait son petit business sans qu'on s'en rende compte. Putain , on mérite mieux que ca quand même...
Saw IV de Darren Lynn Bousman. Sortie française : 22 novembre 2007
Johnson & Johnson

14 juin 2007

"Astérix aux Jeux Olympiques" : un teaser prometteur

Sur le web : C'est un des films français les plus attendus des mois à venir. Un budget colossal (75 millions d'euros), un casting olympien (Gérard Depardieu, Clovis Cornillac, Benoît Poelvoorde, Alain Delon...), un tournage homér(d)ique (en Espagne) pour, nous l'espérons, un résultat euh... j'ai épuisé tous mes adjectifs vaguement "antiquisants"... bref, on veut se poiler !
Vous l'avez compris, j'évoque Astérix aux Jeux Olympiques de Thomas Langmann et Frédéric Forestier. La sortie n'est pas prévue avant début 2008 mais, ô joie, un teaser circule déjà sur le net. Et quel teaser ! Mais je ne gâcherai pas votre plaisir de le découvrir. C'est ici que ça se regarde.
Un commentaire : Uderzo avait fait capoter le projet d'Astérix en Hispanie, avec Gérard Jugnot derrière la caméra et la bande du Splendid devant, au prétexte que, depuis Astérix et Cléopâtre, l'esprit de la série n'était pas respecté. Je pense qu'il va nous faire un malaise en découvrant ce teaser. Car c'est très drôle mais on est loin des albums et plus proche du film réalisé par Alain Chabat.
D'où l'autre question : cette nouvelle superproduction gauloise parviendra-t-elle à séduire nos amis étrangers ? Rappellons que le premier opus, signé Claude Zidi, avait cartonné hors de nos frontières alors que le film de Chabat avait peiné, son humour trop hexagonal ayant laissé nos voisins de marbre. Enfin, on verra.
Anderton

"Les Infiltrés" : Quand Nicholson, va ouvrir !

En DVD : Driiing driiing ! Voilà le DVD du big polar US 2006. On ne présente plus Les Infiltrés, surtout sur un blog comme le nôtre. On sait tous qu’ils ne s’agit pas de joueurs de rugby avant un match, mais bien du dernier Scorsese.
4 Oscars 2007 dont Meilleur film et meilleur réalisateur pour ceux qui ont dormi dans le congélo ces derniers mois. Des Oscars en forme d’hommage posthume-de-son-vivant ! Car de l’avis de tous, ce n’est pas le meilleur film de Scorsese (loin de Casino ou des Affranchis) mais c’est meilleur que 95 % de ce qui est sorti en 2006.
Matt le démon
Je ne vais donc pas vous refaire l’histoire, mais juste vous signaler que le film sort ce jeudi 14 juin en dévédé avec 2 éditions : 1 simple (comme bonjour ! : Le film VOSTF/VF, etc…) et une collector dans une très jolie boîte métal (la même que Aviator, qui fera cré cré joli à côté).
Un œil sur les bonus : 3 bonus américains sous-titrés :
1 - La violence au cœur de l’œuvre de Martin Scorsese - 24 min - itws de Scorsese avec extraits de Mean Streets, des Affranchis
2 – Scènes additionnelles présentées par M. Scorsese – 19 min
3 – Histoire de la pègre de Boston - 21 min : interviews d’habitants de Sud Boston et description de la pègre et notamment de son patron qui a largement influencé le scénariste (aujourd’hui 2e homme le plus recherché du pays après Ben Laden !)
Bref, comme souvent chez TF1 Vidéo : du bon travail. Des bonus sous des angles intéressants et d’une durée qui font que l’on a envie de regarder sans se dire que ça dure des plombes. Mon conseil : achetez-le et faites vous votre avis !


Les Infiltrés (The Departed). DVD Edition collector, de Martin Scorsese, avec Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson.
Marcel Martial (sous péridural !)

13 juin 2007

Sean Bean foot de rage

Artistes : Voici une nouvelle qui va faire plaisir à Marcel Martial et Johnson & Johnson, autant amateurs de cinoche que de foutchiboâl. Ils voulaient même lancer un magazine qui aurait eu pour thématique le foot et les films X. Son titre : So Foutre. Et puis, ça a capoté mais je m'éloigne du sujet...
Sean Bean, vous savez le comédien britannique abonné aux rôles ambigus dont on ne sait pas s'il interprète un brave type ou une parfaite ordure (Le Seigneur des Anneaux, Flight Plan, The Hitcher, etc) ? Et bien, Sean Bean n'est pas content. Il est même tellement énervé qu'il s'est rendu mercredi au Parlement britannique.
Motif : son club de foot préféré, Sheffield United, est relégué en 2e division. Accompagné d'une centaine d'autres supporteurs, il s'est déclaré "effondré" par cette relégation qui n'aurait pas dû avoir lieu (selon lui). Il estime que c'est le club West Ham qui aurait dû quitter la Premiere's League au motif que des transferts de joueurs argentins (Javier Mascherano et Carlos Tevez) seraient entâchés d'irrégularités. Une rétrogradation qui aurait ainsi permis à Sheffield de rester en première division.
On imagine mal Patrick Bruel faire le pied de grue devant l'Elysée pour défendre le PSG. Mais Sean Bean est un mordu. Il est né à Sheffield et vénère à ce point le club de cette ville qu'il s'est fait tatouer "100% Blade"... surnom des joueurs de ce club. Je ne sais pas en revanche si Marcel et J&J sont tatoués. Et je ne suis pas sûr de vouloir le savoir.
Anderton

12 juin 2007

Va te faire voir chez les Shrek !

Sur le web - En salles : Demain, le géant vert débarque dans les salles obscures. Au menu de Shrek le Troisième, toujours autant d'humour et de références... qui ne font plus rire que les ados et les adultes.
Un critique américain racontait qu'il avait vu le film au cinéma et que pas une seule fois, il n'avait entendu les très nombreux enfants présents rire. Bien fait, ça leur apprendra à vouloir voir des films d'adultes.
A l'occasion de la sortie du film, un petit gadget sur internet permet de shrekiser la personne de votre choix et de l'intégrer dans un teaser. C'est aussi marrant que le Babymaker lancé pour En Cloque Mode d'Emploi (Knocked Up). Enjoy !
Anderton
PS : merci à L'Olive pour l'info !

"Ocean's 13" fait sauter la banque

En salles : Danny Ocean et sa bande de braqueurs ont ramassé le jackpot au box-office. Entre vendredi et dimanche, Ocean's 13 (Steven Soderbergh) a engrangé récolté 36,1 millions de dollars.
Du coup, Pirates des Caraïbes 3 est relégué en 2e position (21,1 millions), même s'il totalise 253,4 millions de dollars depuis trois semaines. En Cloque, Mode d'Emploi (Knocked Up) poursuit son beau parcours (3e place, 19,6 millions) tandis que les pingouins font leur réapparition au box-office, avec Les Rois de la Glisse (Surf's Up). Ce film d'animation (4e, 17,6 millions) en devance un autre : Shrek le Troisième (5e, 15,3 millions), qui cumule 281,4 millions de dollars de recettes en quatre semaines.
"En enfer sur un bobsleigh"
Derrière, on retrouve Hostel Chapitre II (6e, 8,2 millions), Mr Brooks avec Kevin Costner dans un rôle de serial killer (7e, 4,9 millions), Spider-Man 3 (8e, 4,3 millions), qui totalise 325,6 millions en Amérique du Nord, Waitress (9e, 1,6 million) et Paranoiak (Disturbia) avec le désormais incontournable Shia LaBeouf (10e, 523.000 dollars). Pour info, La Môme, sorti sous le titre La Vie en Rose a rapporté 180.000 dollars mais le film n'est distribué que dans huit salles.
Pour revenir à Ocean's 13, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer une critique de Stephen Hunter dans le Washington Post : le film est "peut-être à mi-chemin entre okay et pas mal. Si être dans la moyenne était un péché, il irait tout droit en enfer sur un bobsleigh" ! C'est dur mais c'est bon.
Anderton

"Shoot'Em Up" : la bande-annonce

Sur le web : "Flinguez-les". C'est la traduction littéral de Shoot'Em Up, un petit film d'action dont la bande-annonce séduit par sa franchise et sa simplicité.

Un tueur implacable et bien barré (Paul Giamatti) veut descendre une mère de famille (Monica Bellucci) et son bébé. Mais un héros mystérieux (Clive Owen) s'interpose. Voilà pour l'histoire. L'essentiel tient dans l'affrontement good guy-bad guy, les scènes de mitraillages et quelques cascades bien senties. Avec un zeste d'érotisme, histoire de ne pas avoir fait venir Monica pour rien.

Cela m'a l'air sans prétention. Michael Davis, qui signe le scénar et la réalisation, semble assumer de livrer une bonne série B interprétée par de bons acteurs. Et franchement, ça me va. Bien sûr, faudra voir si le film tient toutes ses promesses mais c'est rassurant de voir que de tels films peuvent encore se monter à l'heure où les effets spéciaux font la loi au box-office. J'ai rien contre, hein, mais de temps en temps, un retour aux basiques (Rambo -le premier-, Die Hard, Piège de Cristal/Die Hard, L'Arme Fatale...), ça fait du bien.

Anderton

11 juin 2007

"American Gangster" : la bande-annonce

Sur le web : New York, années 70. Un truand (Denzel Washington) fait son beurre grâce à la guerre du Vietnam. Un flic (Russell Crowe) est bien décidé à l'arrêter. Une duel classique comme Hollywood -et le public donc- les aime. Surtout quand le réalisateur de cet American Gangster s'appelle Ridley Scott.
La bande-annonce est disponible sur le web (merci à Marcel Martial pour le tuyau). Oui, ça fait penser à un Scorsese ou à L'Impasse de Brian de Palma mais ça a l'air bien. Le Ridley devrait être plus à l'aise à New York qu'en Provence. Idem pour Russell Crowe. Et puis le voir affronter Denzel Washington... j'en salive déjà. Du coup, ça me fait riper sur mon clajdhkskjhfsvier.
Pour rappel, on vous avait déjà montré quelques vidéos amateurs du tournage. Enjoy !
Anderton

10 juin 2007

"30 Days of Night" : la bande-annonce

Sur le web : L'été approche, il recommence enfin à faire chaud ; un peu de fraîcheur s'impose. Direction : le Grand Nord, où les nuits durent 30 jours.
Une nuit de 30 jours, ça fout un coup au moral mais si en plus, des vampires en profitent pour transformer une petite ville tranquille et isolée en buffet à volonté, là, il y a un énorme problème.
C'est le pitch de 30 Days of Night, qui sortira en octobre aux States. En voici la bande-annonce. Cela fait penser à un bon vieux Carpenter, quelque part entre The Thing et The Fog. Le film est réalisé par David Slade (Hard Candy) et produit par Sam Raimi. Dans les rôles principaux : Josh Hartnett, Melissa George et Danny Huston.
Monstres et comics
Deux réflexions : cela prouve que vampires et zombies sont décidément à la mode et confirme que la BD est désormais un précieux réservoir à idées pour Hollywood puisqu'à l'origine, 30 Days... est un graphic novel américain.
Josh Hartnett avait déjà été le héros de 40 Jours et 40 Nuits. Nous verrons donc si ses nuits sont plus belles que ses jours. A regarder la bande-annonce, on en doute.
Anderton

Le cinoche a du chien !

En salles : Les chiens au cinéma ont eu leurs heures de gloire… Après le retour en 2006 du plus fidèle (de la plus fidèle ?), Lassie, qui n'a même pas attiré(e) 150.000 spectateurs en France, voilà que deux distributeurs nous promettent des aventures canines des plus palpitantes.
Le premier poilu s'appelle Rex (Fire House Dog) et le sous-titre du film ne laisse aucun doute sur son activité : chien pompier ! Le pitch du film est... comment dire... éloquent : "pour Rex, star incontestée des toutous d’Hollywood (sic), la vie prend une tournure inattendue lorsqu’il se retrouve perdu et pourchassé par la fourrière dans les rues de la ville ! Coincé dans un bâtiment en flammes dans lequel il s’était caché, il est sauvé par une équipe de pompiers qui l’adopte comme mascotte"…

Cela promet ! Je n'ose même pas imaginer comment le pauvre toutou va se servir de la lance ou grimper sur la grande échelle. En tous cas, comme le montre la photo, il fait du skate. Je crains donc le pire. Et si encore, on nous appâtait avec de beaux et fringants pompiers (oups, je m'égare !!!!)… Bref, il vient lever la patte (le chien, pas le pompier) sur nos écrans le 27 juin.
Berger d'Hollywood
Le second possède un patronyme plus connu, Rintintin… (Rine Tine Tine en VO). Ce film certainement très familial va nous narrer l'histoire vraie du légendaire berger allemand recueilli par le pilote Américain Lee Duncun en France durant la Première Guerre Mondiale, et qui deviendra plus tard l'animal star le plus célèbre de toute l'histoire d'Holywood. Au moins, lui, il est Français (enfin, je crois)… Rendez-vous dans les salles le 15 août.

Ce post très canin me fait soudainement penser à une chose… Il est toujours de bon ton dans tous les films catastrophes que le chien de service soit sauvé alors que les humains peuvent courir pour espérer une quelconque survie… Mais c'est une autre histoire que nous ne manquerons pas de vous raconter ici même plus tard !
L'Olive
PS : Il y a les chiens héros et les chiens... super-héros ! On verra donc un "Fido" à cape dans Underdog. Incroyable mais vrai. La preuve avec cette bande-annonce. Il s'agit de l'adaptation d'un dessin animé des années 60. Sortie prévue cet été aux States et en France en 2008. Anderton

09 juin 2007

"Speed Racer" sur la ligne de départ

En prod - Sur le web : Le projet Speed Racer fait enfin ronfler son moteur ! Le prochain film des frères Wachowski (Matrix) a été présenté lors d'une conférence de presse.
Fidèles à leur habitude, les deux frangins étaient absents. C'est donc leur producteur, Joel Silver (Die Hard, L'Arme Fatale, Terminator...), qui a joué les MC. Le casting était présent. Point de Keanu Reeves, contrairement à ce qu'affirmaient les rumeurs (que nous avons contribué à propager - Black Mamba sera fouettée) mais en revanche, Matthew Fox (Lost), Christina Ricci (Black Snake Moan, Sleepy Hollow), Emile Hirsch, Susan Sarandon et John Goodman ont répondu aux questions de la presse. Movieweb.com propose 12 vidéos de la conf de presse.
Rappellons que Speed Racer (sortie en 2008) est l'adaptation d'un manga et qu'il marque le retour à la réalisation des frères Wachowski. Depuis leur trilogie techno, ils avaient seulement coproduit V pour Vendetta.
Anderton

08 juin 2007

"Je Suis Une Légende" : la bande-annonce

Sur le web : Après un détour par le mélo (A La Recherche du Bonheur), Will Smith revient à la S.-F. Un genre qui lui a plutôt réussi (Men in Black, I Robot).
Dans Je Suis Une Légende (I Am Legend), il incarne le dernier homme sur Terre. Mais comme le précise l'affiche, il n'est pas seul... Je ne vais pas en dire plus, voici la bande-annonce.
Le film est tiré du génial roman éponyme de Richard Matheson. L'homme a notamment travaillé comme scénariste pour la télé (La Quatrième Dimension, Star Trek) ; il a ainsi signé le script de Duel.
Maître de l'horreur
Ce maître de l'horreur et du fantastique a surtout écrit quelques unes des meilleures oeuvres du genre : L'Homme Qui Rétrécit, La Maison des Damnés (je me rappelle de soirées à le lire... et à ne plus pouvoir fermer l'oeil de la nuit), Le Jeune Homme, la Mort et le Temps...
Autant de chefs-d'oeuvre adaptés avec plus ou moins de bonheur à l'écran, jusqu'aux Seins de Glace, un polar adapté par Georges Lautner avec Alain delon, Claude Brasseur et Mireille Darc pour vedettes.
Je Suis Une Légende ne déroge pas à la rêgle : il a été mal adapté (selon Matheson) par Boris Sagal en 1971, sous le titre du Survivant (The Omega Man), avec Charlton Heston dans le rôle-titre. Raison de plus pour vous rabattre sur le roman. Vous ne le regretterez pas !

Anderton

"Indiana Jones 4" : Sean Connery out, figurants recherchés

En prod - Sur le web : Toute l'équipe d'Indiana Jones 4 va se déplacer à New Haven, dans le Connecticut, pour y tourner une séquence du film.
Bon, y a plus exotique comme endroit mais la bonne nouvelle, annoncée par SpielbergFilms.com, c'est que la prod recherche des figurants. Un casting est donc organisé les 11 et 12 juin prochains à l'Omni Hotel, à Yale entre 13h et 21h. Pour y participer, il faut avoir 18 ans et amener des photos qui, précise le site internet, ne seront pas rendues.Le tournage se tiendra, lui, entre le 28 juin et le 7 juillet. Lors de cette séquence, Indy traversera le campus à moto mais a priori, le permis A n'est pas requis.
Sean Connery reste à la retraite
Un qui ne participera pas au casting en tout cas, c'est Sean Connery. Sur IndianaJones.com, le comédien, qui a pris sa retraite en 2005, annonce en effet qu'après avoir beaucoup réfléchi, "si quelque chose avait pu me faire sortir de ma retraite, cela aurait été un film d'Indiana Jones. J'adore travailler avec Steven et George et cela va sans dire que c'est un honneur d'avoir Harrison pour fils Mais en fin de compte, la retraite, c'est trop le pied".
Et de balancer, mi-malicieux, mi-vachard : "J'ai toutefois un petit conseil à donner à Junior [Harrison Ford donc] : exige que les monstres soient numériques, que les falaises soient basses et, pour l'amour du ciel, garde ton fouet à portée de main en permanence au cas où tu voudrais échapper au coordinateur des cascades !" C'est que Junior a quand même 65 ans...
Anderton

07 juin 2007

Spike Lee sur les traces d'"Indigènes"

En prod : Faut-il y voir un effet Indigènes ou bien le dyptique de Clint Eastwood sur la bataille du Pacifique (La Mémoire de nos Pères et Lettres d'Iwo Jima) a-t-il influencé Spike Lee ?
Toujours est-il que le cinéaste américain va réaliser un film sur des G.I.s noirs de la Buffalo Division pendant la Deuxième guerre mondiale, selon Variety. Il s'agira d'une adaptation d'un livre de James McBride intitulé Miracle at St. Anna. L'histoire, inspirée de faits réels, montre comment quatre soldats noirs se retrouvent pris au piège dans un village, tenaillés entre l'ennemi allemand et leur commandement raciste. Tournage prévu en 2008.
"Presque invisibles"
"L'Amérique a commencé à se souvenir du sacrifice des soldats noirs dans des films sur la guerre du Vietnam mais avant cela, dans les films sur la Deuxième guerre mondiale, ils étaient presque invisibles", a déclaré Spike Lee à La Stampa. Et d'ajouter : "J'ai récemment rencontré un vétéran noir qui acombattu à Iwo Jima et il m'a dit à quel point il était blessé de ne pas voir un seul Africain-américain dans les deux films de Clint Eastwood".
Peu de films américains évoquent en effet l'engagement des soldats noirs entre 1941 et 1945. Un seul me vient à l'esprit : Soldier's Story (1984) de Norman Jewison. L'histoire : un officier noir est envoyé dans un camp militaire aux Etats-Unis pour élucider le meurtre d'un G.I. noir. Un très bon film avec une brochette de bons acteurs (dont le tout jeune Denzel Washington) et une belle réflexion sur la situation des Noirs aux States. Il existe en DVD et je vous le recommande chaudement.

Anderton

"Knocked Up" entube "Pirates des Caraïbes 3"

En salles : Lundi et mardi, Knocked Up est passé devant Pirates des Caraïbes 3 (en 2e semaine) alors que le sequel de Bruckheimer (quel nom compliqué !) est tous publics et possède 34% de salles en plus.
Comme quoi, sniffer les cendres de son père et ben, ça a pour effet de se faire enculer au box-office. Faut dire les choses comme elles sont , nom d'une pipe en bois !
Johnson & Johnson (J&J : enfin un vrai whisky !)

06 juin 2007

Borat prend langue avec Will Ferrell

Artistes - Sur le web : Will Ferrell est le roi du patin. Littéralement. Dans Blades of Glory, il incarne un champion de patinage artistique au côté de Jon Heder (Napoleon Dynamite). Qu'ils sont beaux tous les deux dans leurs habits de lumière...
Dans Ricky Bobby Roi du Circuit (Talladega Nights), le grand Will interprète également un autre grand champion mais de courses Nascar, cette fois-ci. Et il joue encore du patin puisqu'il embrasse dans une scène son ennemi, un pilote français interprété par Sacha Baron Cohen (Borat).
C'est pour cette mise en bouche, tournée sans trucages, que les deux comédiens ont reçu le prix du meilleur baiser à l'écran au MTV Movie Awards. L'occasion pour Sacha Baron Cohen de faire une scène à son ex-partenaire, à qui il a reproché de l'avoir négligé. C'est ici que ça se regarde et c'est hilarant.
Pour ceux qui ne maîtrisent pas les subtilités de la langue, la vidéo est diffusée en toute fin de l'émission LCI est à vous. Enjoy !
Gay Friendly
Ces derniers jours, un vent gay friendly semble souffler sur Hollywood. Brad Pitt, Matt Damon et George Clooney ont laissé leurs empreintes dans le ciment frais du fameux Walk of Fame, sur Hollywood Boulevard. A cette occasion, Clooney a déclaré : "Si je devais me retrouver sur les mains et les genous avec [deux] autres gars, il n'y avait pas de meilleurs gars que ceux-là".
Bien sûr, il ne faut pas prendre Clooney homo (sic) mais quand on pense qu'en leurs temps, Cary Grant et Rock Hudson ont dû cacher leur préférence sexuelle...
Anderton

05 juin 2007

"Boulevard de la Mort" : Sortie de route !

En salles : La nouvelle voiture de Quentin Tarantino est tout sauf une réussite. Les passagers sont proprement insupportables, l’intérieur est moche, la carrosserie est juste OK. Seul l’autoradio est toujours performant.
Je résume : QT a décidé de nous re-re-refaire le coup du film des seventies version série Z avec mini scénar, maxi papote et direction d’acteurs à l’ancienne. Le tout entrecoupé de montage qui saute et de péloche rayée pour faire genre seventies bas de gamme.
Seulement voilà, passées les 10 premières minutes (donc : 3 sautes de montage, son saturé, couleurs criardes et 150 traits sur l’image), on est en droit d’être un peu plus exigeant que ça avec celui qui nous a quand même pondu quelques moment magique comme Reservoir Dogs, Kill Bill et Pulp Fiction.


Panne sèche
Mais là, c’est la panne sèche : à mi-chemin entre caricature de lui-même et arrivée en debout sur le klaxon au terminal des prétentieux, Tarantino se perd dans son "hommage" aux films bas de gammes des 70’s.
Du coup sa version rallongée pour les intellos européens que nous sommes n’en finit pas de nous servir des dialogues d’occasions ou des femelles pieds nus en short moulant n’en finissent pas de nous saouler de phrases dignes d’un X du dimanche soir sur M6.
Quand Samuel Jackson et John Travolta dissertent 10 minutes sur le Big Mac, c’est plutôt sympa. Quand Zoé Bell (cascadeuse…) et Rose McGowan parlent 10 minutes de grattage dans le dos, on a vite des démangeaisons, juste avant l’arrivée de boutons…
Tu t’es vu Quentin bu !
C’est parce que c’est Tarantino que je suis très faché, car si c’était l’œuvre d’un illustre inconnu, le film n’aurait même pas traversé l’Atlantique et on aurait pu le voir en direct to vidéo sur les marchés du dimanche dans la collection à 1 €.
Même le Journal du Dimanche, daté du 3 juin, souvent consensuel, nous a ressorti le coup du j’aime / j’aime pas, pour nous pondre la double critique sur le même film.
No comment sur le casting des filles qui rament, des dialogues de Bézu (une des femmes hurle : "J’ai la plus grosse bite de la route et je vais te la mettre dans le c…" - Toujours classe), la potée pour les potes (Eli Roth etc…) et bien sur Tarantino himself, en barman ivre . Sans oublier la fin digne d’un bon épisode de L’Homme qui Tombe à Pic. Sauf que Colt Sivers, il ne faisait pas que bavasser avec des tasspé !… Seul Kurt Russel, impeccable serial loser-killer, et bien sûr une bande son au top, sauve le film de l’oubli total.
Allez Quentin, pose ton verre, arrête-toi aux stands et mets du super dans ta prochaine réalisation pour pas finir sur la jante…
Mon conseil : Allez-y (avec un livre) et faites vous votre avis !
Marcel Martial (full pedal)

Boulevard de la Mort (Death Proof) de Quentin Tarantino (sortie le 6 juin), avec Kurt Russel et tout un tas de tasspé !

Black Snake Moan : Blues d’un paumé et d’une nymphomane

En salles : Saviez-vous que le terme Blues vient de l’expression anglaise Blue devils (littéralement "démons bleus") ? Voilà un peu de culture qui tombe à pic dans ce monde de brutes, car dans Black Snake Moan, il y a du blues du début à la fin et du diable dans les corps de chaque personnage. Du démon, genre tout feu tout flamme, insidieux, torride et très, très moite. Il paraît que tout est plus chaud vers le sud… Je confirme.
Avec Black Snake Moan, Craig Brewer (un réalisateur américain qui s’était jusque là spécialisé dans le décryptage du hip-hop et de la délinquance) a choisi de s’attaquer au blues donc, un genre musical qui parle de tristesse, de coups durs et d’amours souvent déçues. (La musique du film, c'est par-ici). Du coup, évidemment comme ça, on pourrait se dire que ça ne va pas être de la folie. Sauf que ledit film explore la relation bizarre et touchante de deux écorchés vifs. D’un côté, Samuel L. Jackson campe Lazarus, vieux bonhomme trompé par sa femme et donc forcément très dégoûté de la vie. De l’autre, Christina Ricci en blonde sulfureuse joue Rae, une allumeuse esseulée depuis le départ de son chéri (Justin Timberlake) en Irak et sur laquelle tout le village, ou presque, est passé. L’intrigue démarre lorsque Lazarus récupère Rae sur le bord de la route, quasiment nue, méchamment tabassée. En homme pieux, empreint de grands principes et de bonne volonté, il se met en tête de guérir la bimbo en short de sa nymphomanie. La solution est simple : la garder chez lui, enchaînée.
Scènes brûlantes et puritanisme
C’est sur cette base de scénario efficace et séductrice que Brewer a fait son film. Ça démarre fort, très fort, avec tout ce qu’il faut de scènes brûlantes et assez explicites. Dans le genre, ça pourrait ressembler à du Tarantino rural et c’est irrésistiblement bien interprété. Christina Ricci a une manière de se mouvoir qui fait d’elle l’incarnation de la bombasse sexy (même moi je le reconnais et pourtant, je suis une fille…). Samuel L. Jackson est parfait comme d’hab’, mais là en plus, il prend son pied en chantant et en jouant de la guitare pour de vrai. Et ma foi, Justin Timberlake, en loser faiblard, prouve en trois ou quatre scènes, qu’il ne sait pas que chanter.
Le hic, c’est le tournant que prend l’histoire dans sa deuxième partie. A force de parler religion dans le film, Craig Brewer semble s’être fait rattraper par trop de puritanisme. Black Snake Moan est un bon film mais rédemption et bons sentiments sont visiblement les critères que la production semble avoir imposés à son réalisateur. Alors que nous, spectateurs ravis par tant de délires déjantés, attendions de voir l’intrigue déraper dans un final improbable et donc forcément jouissif. C’est un peu dommage oui, mais c’est tor-ride !
Black Mamba

Kassdédi à qui on C.* : un site de référence en matière de prévisions météorologiques prévoit pour le week-end prochain un temps complètement pourri… Alors, elle est pas belle la vie ? Siiii.

04 juin 2007

"Knocked Up" engrosse le box-office

En salles : Mais qui est Judd Apatow ? Bah juste un petit réal à qui Ron Meyer vient de dire merci en lui signant un chèque de 1 million de dollars. Et ce, une semaine avant la sortie de son film.
La comptabilité de chez Universal aurait-elle fumé la moquette ? Non, messieurs-dames, trois fois non !! La compta de chez Universal , elle a sorti la calculette et son sourire ultra bright de quand la fille plonge dans l'eau avec une fleur à la bouche... Tout cela parce que le Judd, c'est celui qui va niquer le box-office 2007 aux States.
Judd Apatow a réalisé il y a 2 ans une petite comédie 40 Ans et Toujours Puceau, qui a retourné les compteurs et permis à Steve Carrell de devenir le nouveau Will Ferrell.

+18% en un week-end
Ce week-end, hey Judd s'est gentiment faufilé au milieu des araignées et des pirates à 300 millions de frais de fabrication pour nous livrer Knocked Up ("engrossée" en french fries), une petite comédié à 30 millions qui en 3 jours a déjà enregistrée... 30 millions de biftons.
Mais ce n'est pas tout, Knocked Up (dont on vous a présenté le babymaker, un gadget marketing marrant) a augmenté sa fréquentation de 18% entre samedi et dimanche, bénéficiant d'un des 5 meilleurs taux de recommendation pour une comédie classée R, et est venu chatouiller ce bon vieux Jack Sparrow sous les aisselles. Du coup, les pirates on bu la tasse et perdu 69% en deuxième semaine.
Ne cherchez plus le hold up de 2007, il s'appelle Knocked Up et sortira en France sous le titre En Cloque, Mode d'Emploi.
Johnson & Johnson (pas encore tout à fait remis de Cannes)

Transformers : Première mondiale en Sicile

Buzz : La Première mondiale de Transformers n'aura pas lieu à Los Angeles, ni à New York. Encore moins à Tokyo, Londres ou Paris mais à Taormina.
Cette St-Trop sicilienne, où Luc Besson a tourné quelques scènes du Grand Bleu, accueille un festival de cinéma du 16 au 22 juin. Nul doute que l'événement aura lieu le 21 quand Michael Bay et toute son équipe débarqueront pour montrer son dernier blockbuster dans le magnifique théâtre antique (une des plus belles vues de la Méditerranée).
Et déjà les blogs de cinéphiles se demandent ce que va nous réserver le réalisateur : irruption en hélicoptère sur fond d'éruption de l'Etna ? Le bougre en serait capable.
Ceux qui n'auront pas la chance d'être sur place devront attendre le 3 juillet aux States et le 25 du même mois en France.
Anderton

03 juin 2007

La nouvelle star... d'Hollywood

Spielberg, le touche-à-tout (non, pas là, Steven !), s'est mis à la télé-réalité. Il a co-créé et coproduit une émission baptisée On The Lot pour la Fox. Le principe : dénicher le prochain Spielberg, Tarantino ou Scorsese (au hasard).
Même principe que pour la Star Ac : des apprentis-réalisateurs sont jugés sur des courts-métrages. Chaque semaine, les moins bons se font lourder. Les juges s'appellent Carrie Fisher (la princesse Léia est aussi une scénariste et script-doctor très recherchée), Brett Ratner (Rush Hour 3, X-Men 3), Jon Avnet (Risky Business) et Garry Marshall (Pretty Woman).
Une minute pour faire rire
L'intégralité du premier épisode est disponible en téléchargement. Il est également possible de visionner les réalisations des candidats. La dernière épreuve en date consistait à réaliser une comédie en une minute : Spaced Out la joue Rencontres du 3e Type (fayot !) à la sauce Muppets ; Dance Man est une bonne idée mais ratée ; pour Getta Room, c'est le contraire, la chute tire un sourire après quelques maladresses ; The Big Bad Heist parodie Ocean's 13 avec moult effets de caméra mais où sont les blagues ?...
Bref, y a un peu de bon, beaucoup de bof et du très mauvais. Mais peut-on vraiment croire que de ce show émergera la nouvelle star d'Hollywood ? L'avenir nous le dira.
Anderton

02 juin 2007

Mad Pirates of the Caribbean !

En salles : Bon, vous le savez, j'aime Mad Magazine.
Ses couv sont toujours un bonheur. Dernier exemple avec le numéro de juillet 2007.
Alfred E. Neumann y est grimé en Jack Sparrow. Sur son tricorne élimé, des badges des Buccaneers et des Pirates.
Dans ses cheveux, breloques et brimborions : des dés (à coudre et à jouer), des M&M's, un "Arbre magique" senteur Chloro, une brochette "cajun"...
Une fois de plus, c'est parfait.
Anderton

Translate this blog