mardi 22 mai 2012

Cannes 2012 : Brad Pitt - avant Cogan, Thelma et Louise

Buzz : Il y a 5 ans, le nom du cinéaste australien Andrew Dominik n’évoquait pas grand chose sur la carte du paysage cinématographique mondial. Hormis quelques aficionados qui avaient découvert en plein été le biopic d’un criminel australien, Chopper en 2001, son nom était inconnu. Quand soudain, la Mostra de Venise nous gratifie de L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford en 2007, et couronne illico Brad Pitt pour son interprétation somnambulique et psychotique du célèbre brigand. Splendeur mélancolique et dépressive, neo-western sur la gloire, la célébrité et le temps qui passe, il pose un jalon essentiel de l'histoire du cinéma – carrément.

C’est dire si les attentes qui pèsent sur son nouvel opus Cogan - La Mort en Douce (Killing Them Softly) présenté aujourd’hui au Festival de Cannes sont fortes… ! Va-t-il rééditer l’exploit de son précédent film ? Et infliger le même traitement au polar mafieux ? La présence de Brad Pitt à ses côtés laisse augurer du meilleur – surtout que depuis 6-7 ans, les choix de l’acteur sont impeccables, avec entre autres une Palme (The Tree of Life) à la clé l’an dernier. Bref, autant vous dire qu’on a hâte de ne pas avoir tout vu…

Pour patienter, remember : la première apparition de Brad Pitt à Cannes date de…1991. Eh oui : cette année-là, Thelma et Louise clôturait le Festival, et Brad y faisait sa toute première – et torride ! - apparition au cinéma…

Travis Bickle

Enregistrer un commentaire