Dossier

lundi 21 mai 2012

Cannes 2012 : Amour, Haneke en mode bullet time


Buzz : Amour, sponsorisé par Polident et les couches confiance, le nouveau film de Michael Haneke en compét officielle au Festival de Cannes, suit la fin d'un amour, celui d'Anne et Georges, et les actes ultimes qu'il peut nécessiter. Haneke nous rappelle combien il peut être dur de vieillir et nous fait prendre conscience de cet partie du consentement entre époux "et pour le pire".

Si l'interprétation des comédiens (Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva) est remarquable, et pour cause, ils feignent à peine leurs handicaps et autres problèmes moteurs, le film manque de rythme ou plutôt installe volontairement une lenteur semblable à celle de ses personnages, comme si le film entier était en mode "bullet time". À noter, les 2 scènes d'action du film (garanties sans effets visuels) : la motorisation du fauteuil et l'expulsion du pigeon.

Et le pire dans tout ça, c'est que je suis victime d'une sorte de malédiction cannoise qui fait que je ne m'endors même pas sur les films chiants...

Marsellus Wallace
Enregistrer un commentaire