mercredi 23 mai 2012

Cannes 2012 : Avant Holy Motors, l'échec de Pola X

Buzz : "Certainement, le film le plus barré de la sélection", dixit le sélectionneur Thierry Frémaux. Pour sa 4e présence au  Festival de Cannes, près de 30 ans après la déflagration Boy meets girl, le cinéaste culte Leos Carax revient par la grande porte pour un film au titre étrange et mystérieux, Holy Motors.

Tout aussi mystérieux, son casting, qui rassemble outre son fidèle alter ego Denis Lavant, Michel Piccoli – déjà aperçu dans son meilleur film à ce jour, Mauvais sang – la fantômatique Edith Scob. Et surtout les deux atouts les plus glamour et sexy de la compétition : la brune Eva mendes et la blonde Kylie Minogue. Comment sont-elles arrivées dans l’univers onirique du cinéaste ? Mystère… En tout cas, pas de trace de Juliette Binoche.

Si on rajoute un pitch qui flirte avec le fantastique – un homme qui voyage dans les temps et les multiples identités d’êtres humains – sur une musique composée par le leader de Divine Comedy Neil Hannon, le film possède suffisamment d’atouts pour faire oublier la catastrophique présentation à Cannes de Pola X en 1999.

Remember : sélectionné dès janvier, porté par les rumeurs les plus folles, casting trois étoiles – Catherine Deneuve entourée des regrettés Guillaume Depardieu et Katerina Golubeva – cette adaptation d’un roman d’Herman Melville bercée par une partition mi-lyrique mi-indus de Scott Walker est littéralement assassiné avant de subir un cuisant échec commercial dès sa sortie. Carax ne remet plus les pieds dans un studio pendant quasiment 10 ans.

Travis Bickle


Enregistrer un commentaire