dimanche 22 mai 2016

Cannes 2016 : George & Julia, Miss Cannes et Mrs Doubtfire (1/2)

Buzz : Le Festival de Cannes 2016 touche à sa fin. Bref, aperçu de mes cinq jours sur place, juste assez pour y goûter, pas assez pour l'apprécier et même de quoi rentrer un peu frustrée...



Un peu de tapis rouge, au milieu de photographes exaspérés. Pas de hurlement de foule à l'arrivée de Julia Roberts, venue pour la première fois à Cannes (pour Money Monster) et qui monte les marches pieds nus entravant ainsi le protocole, mais en somptueuse robe Armani quand même, sublime et rayonnante ! 








Pas d'évanouissement à la vue de Georges Clooney, hilare avec sa partenaire à l'écran et attentionné avec sa partenaire à la ville.




Pas d'explosion de rires devant les pitreries de Franck Gastambide. 




Pas de pluie diluvienne mais quelques brèves averses les premiers jours. 

Pas de soleil de plomb mais une douceur estivale qui amènent les plages à se remplir doucement de bikinis. 

Pas de robes extravagantes mais quelques jolies silhouettes jouant la sobriété et l'élégance. 

Peu de voitures de luxe, mais comme chaque année, un cortège officiel de Talisman. 







Cannes 2016, c'est aussi une expérience inédite sur un voilier et une vue imprenable sur le palais de nuit et des bateaux rivalisant de luxe et de confort et qui tanguent doucement dans la baie. 

Cannes reste la capitale mondiale où se retrouvent cinéphiles, blogueurs, journalistes, photographes, étudiants, stars débutantes ou confirmées. Aux terrasses et sur la Croisette, les mordus, les cinglés du grand écran se croisent et se recroisent inlassablement. Il y a ceux qui ont déjà leur tickets pour grimper les marches de la gloire et ceux qui rêvent désespérément d'en avoir.

Pour quelques heures, quelques jours d'euphorie, tous donnent libre cours à leur passion le temps d'un rêve...

Mrs Peel
Enregistrer un commentaire