mardi 12 juillet 2016

Sherlock L'Effroyable mariée : 4 raisons élémentaires d'y succomber

En DVD et Blu-ray : France TV Distribution a sorti en vidéo Sherlock L'Effroyable mariée. Et c'est une excellente nouvelle pour quatre raisons.



1) On retrouve notre duo préféré
Le duo en question est autant Sherlock Holmes et John Watson, que leurs interprètes Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Les personnages, on les présente plus : le fin limier, brillant, cassant, et son acolyte, terre à terre... et patient. Leurs chamailleries, leur complicité les rend toujours autant attachants. Complicité évidente entre les deux comédiens, dont on guette les oeillades et les mimiques et dont les interprétations se savourent comme une tasse de thé à 16h avec un sandwich au concombre.

2) On embarque dans un épisode très spécial
Diffusé le 1er janvier dernier sur la BBC, Sherlock L'Effroyable mariée est un one-shot, entre deux saisons. Son originalité : il transporte les personnages... à l'époque victorienne. L'occasion d'assister à la première rencontre de Holmes et Watson. Clins d'oeil à l'oeuvre d'Arthur Conan Doyle et au premier épisode de Sherlock !  Holmes est confronté à une affaire dont il n'avait pas pu venir à bout : celle d'une mariée qui s'était suicidée puis était "revenue" abattre son mari. Et la voici de retour, menaçant un lord en son manoir. Au programme : des rebondissements à la chaîne, des dialogues enlevés et pleins d'humour, une bonne dose de mystère, une pincée de gore, des frissons et des comédiens toujours aussi excellents (cf plus haut). Particularité : les époques victorienne et actuelle se télescopent parfois. Difficile à comprendre mais limpide à regarder, avec une réalisation toujours aussi inventive. Et ce télescopage n'est pas sans incidence sur la série.


3) On assiste à un élan féministe
Si Sherlock a su faire la part belle aux femmes, cet épisode enfonce le clou : les femmes sont au coeur de l'intrigue et pas en tant que simples faire-valoir... De quoi ébranler l'univers de Holmes et Watson. Jouissif. 

4) On découvre une pléthore de bonus passionnants
La belle édition comble les fans, avec des entretiens riches en bonnes informations ainsi qu'un "journal de production" sur les pas de Mark Gatiss, co-scénariste de la série avec Steven Moffat et interprète de Mycroft Holmes, le "frère de", qui prend du corps dans cet épisode. Littéralement.

En résumé : L'Effroyable mariée s'avère indispensable pour les accros à la série britannique, tout en offrant une belle porte d'entrée à ceux qui n'y ont pas encore succombé.

Anderton


Enregistrer un commentaire